De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher

Résumé

Lettrine-L.pnge Dieu de la Voile de Féole est une entité unique à la fois opposée aux divinités gynéthéennes et proche du culte de l’Unique des Marches d'Aëthéor, dont il reprend également le nom. Ce dieu est composé de trois facettes que les croyants se réapproprient de manière philosophique : le Sol, dimension matérielle qui permet la vie ; le Soleil, partie céleste et facette la plus divine ; et la Tempérance, concept moral qui consiste à user de sa raison pour agir, séparant ainsi l’homme pieux et raisonné d’un animal bestial. Bien que cette religion soit strictement majoritaire, d'autres divinités du Panthéon ennéen sont parfois vénérés discrètement par certains membres de la voile

Le credo Féole

Lettrine-P.pngour les féoles, les trois formes de Dieu sont les suivantes:

- Le Soleil qui s’oppose à la Lune et son environnement de Ténèbres : il s'agit là de l'honneur, de la nécessité de ne pas réaliser de complot, de ne pas agir dans l'ombre. Le Soleil est souverain, et nul ne peut échapper à son regard. Il est aussi bienveillant et permet la vie sur terre. Le Soleil est ainsi devenu l'emblème des Féoles. Cette face est la plus "divine".

- La Tempérance qui s’oppose à la Passion : pour le prophète, seule la Tempérance permet la paix. Attention, il ne s'agit pas de nier ses sentiments, ses passions, ses pulsions, mais bien d'agir de manière modéré et réfléchie. Elle incarne également une idée de justice : ne traiter personne suivant ses pulsions, mais toujours de manière tempérée et équitable. Il s'agit là de la face la plus "spirituelle".

- Le Sol qui s’oppose à la Mer : ce à quoi les Féoles aspirent. Le Sol est ce qui permet aux humains de vivre, de croître et de prospérer. C'est ce qui relie les ancêtres aux descendants et permet aux générations de passer. Il est ainsi nécessaire de faire attention à la terre et de ne pas la détériorer, par respect à la fois pour les ancêtres qui ont donné cette terre, et pour les descendants qui y vivront. Cette face est la plus "humaine".

Le clergé Féole

Lettrine-L.pnges nobles sont les garants de la dévotion et doivent donc montrer l'exemple. Des comportements transgressant les commandements religieux seront plus sévèrement sanctionnés dans la noblesse que dans le peuple. Mais au-delà de ça, il n'existe pas à proprement parler de clergé Féole, ni d'église. Les Féoles considèrent que la Trinité est présente en chaque homme, et, que, de ce fait, chaque être humain est son propre prêtre et sa propre église. En outre, chaque être humain est responsable de ses actes aux yeux de l'Unique, de ses ancêtres et de ses enfants de la bonne observation de ces préceptes.