De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Tour d'Akioch
200px
Géographie
Type : Tour de magie
Terrain : Montagne
Population & Culture
Fondation : An 107 (1151 ans)
Disparition : An 1255 (3 ans)
Population : 2000 humains
Propriété
Propriété : établie
Propriétaire(s) : Grand Maitre de la Tour d'Akioch
Tour de magie des Grands Maitres
Géopolitique
Capitale : Tour d'Akioch
Frontière(s) : Nord: Marches d'Aëthéor
Nord-Ouest: Royaume de Sarin'Dol
Est: Trigan
Sud: Royaume d'Eothir
Sud-Est: Royaume de Lormak
Pays : des Cercles de Mesalena
Continent : Orya
(modifier)
Archives
La page que vous consultez concerne un personnage, un groupe ou un territoire disparu.


Tour d'Akioch

Blasons

Ancien blason : Un blason de la tour d'Akioch Blason actuel : Akioch2.jpg

Description

Akioch, la Tour de l'Ombre, se trouve dans une vallée entourée de falaises abruptes et seul un étroit canyon permet d’y accéder. On dit que le soleil n’y fait que de brèves apparitions.La Tour de l’Ombre est plus particulièrement tournée vers les sciences occultes. On y trouve de nombreux nécromants.

Fondation

Loupe.png Article détaillé : Akioch
Leurs corps, au départ si petits, si fragiles, si désarmés face à la moindre adversité, avaient grandi, les faisant chaque jour un peu moins enfant, un peu plus résistants. Des années étaient passées. Ils étaient devenus grands.

L’énergie qui s’écoulait en eux continuait d’affluer, torrent puissant emplissant leur corps à ras bord et poussant sous la peau. Mais ils étaient devenus grands et ils sentaient venir le moment où les rivières d’énergie, trop longtemps contenues, se déverseraient d’eux en flot rugissant, incontrôlable, et dévasteraient les alentours.

Assis à la table où ils prenaient leurs repas chaque jour depuis tant d’années, les quatre se regardaient en silence.

Akioch aux cheveux blancs souleva les sourcils, façon de demander : « Partons-nous ? » Fangor aux cheveux noirs fit la moue, souleva une épaule. Il n’était pas certain. Honusis aux cheveux gris ouvrit les mains. « Quel autre choix avons-nous ?» Kemorne aux cheveux roux se frotta les yeux. Il hésitait aussi. La main sur la bouche, il hocha de la tête pour marquer son assentiment et regarda Fangor qui pencha la tête sur le côté et après un moment, souleva les épaules « Soit. Partons. »

Les quatre étaient d’accord.

Ils finirent de manger, ne sachant quand serait leur prochain repas et se levèrent ensemble lorsqu’ils eurent terminé. Ils prirent les bols, les assiettes, les verres, fourchettes et couteaux et les ramenèrent en cuisine. Ils prirent ce qui restait de pain, le posèrent sur une table voisine. Et ils sortirent.

Au charretier qui passait Akioch dit « Nous partons. » Puis Fangor « Pour un temps », Honusis « Mais nous reviendrons. » et Kemorne « Bientôt » et ils sortirent du village.

Ils contournèrent les champs, passèrent par les collines. Ils franchirent des rivières, traversèrent des forêts. Longtemps, ils marchèrent, de l’aurore au couchant. Lorsque la nuit tombait sans chercher ils trouvaient de quoi se restaurer, un abri pour la nuit ce qui leur indiquait qu’il s’agissait du bon chemin. Ils s’endormaient sereins. Longtemps, ils marchèrent, de l’aurore au couchant. Leurs sandales s’usèrent jusqu’à ne plus être que lambeaux de cuir. Ils continuèrent pieds nus, au début souffrant et puis, avec le temps, ne sentant plus les douleurs des rochers affleurants, des ronces et des piquants. Longtemps, ils marchèrent, de l’aurore au couchant.

Le passage dans la roche était étroit. Les quatre s’y faufilèrent et avancèrent dans le noir, parfois rampant, parfois grimpant, se déchirant les chairs mais toujours avançant. Ils subirent la chaleur dans la pierre, devenue infernale, les faisant transpirer et leur brûlant les mains. Ils souffraient en marchant de cloques et de brûlures mais toujours avançant. Les bruits d’un orage sévissant au dehors résonnaient, repartaient en écho jusqu’à l’assourdissant. Ils se bouchèrent les oreilles de leurs doigts brûlés, parfois en titubant mais toujours avançant.

Et soudain la lumière leur montrant le chemin. L’éclat rouge de la lave s’écoulant sous un pont naturel de roche et juste après le pont, une pierre levée au centre d’un grand cercle de feuilles séchées. Les étoiles apparaissaient au loin, par une déchirure dans la montagne, comme la marque de la griffe d’un ours. Et puis en contre-bas, non vue mais devinée, sentie, la mer venant battre sur les rochers.

Chacun par un côté pénétra dans le cercle. Ils s’assirent, jambes croisées, se prirent par la main et posèrent leurs têtes contre la pierre.

Alors l’énergie, en eux accumulée, se mêla à celle des autres au sein de la pierre. Quatre rais de lumière du sommet en sortirent. Le premier s’enfonça dans la lave et devint rouge sang. Le second se planta dans la roche et, comme elle, devint gris. Le troisième partit loin, plonger dans la mer. D’abord d’un bleu foncé, il vira ensuite au noir. Le dernier s’éleva à toucher un nuage et lorsqu’il l’effleura, il se teinta en blanc.

Akioch fut aspiré vers le ciel et mêlé au nuage, son corps fut dissous. De triste solitude, il pleura sur la terre et se joignit ainsi aux rivières. Il fut bu par les plantes, bu par les animaux et partagea la vie de ceux qui l’avaient bu. Plus d’un millier de fois, il vit la vie éclore. Plus d’un million de fois il sentit la vie se tarir. Et toujours la vie jaillissait, toujours la mort l’emportait. Mais l’eau de son corps restait et passait de corps en corps, sans jamais être dispersée. L’immortalité. Akioch maintenant savait. Il saurait par son art, un jour la recréer.

Archives célestes.


Politique

Les Tours sont dirigées par des conseils de Sages, nommé Aréopage. Chaque conseil est composé d'environ 10 à 20 membres et dirigé par un Grand Sage ou Grand Maitre. On a pour coutume de dire qu'elles vivent en magocratie car le Grand Sage est toujours magicien et qu'un bon nombre des membres du conseil sont mages mais les mages ne régissent pas tout.

Les décisions sont prises de manière commune, parfois au vote mais pas toujours. Normalement, le Grand Maitre a le dernier mot mais il arrive que le poids du conseil l'emporte sur sa préférence. C'est avant tout affaire de persuasion et de propagande.Une bonne part des Sages sont des spécialistes qui représentent les membres d'une profession ou d'un groupe de professions. Chacun n'est pas le meilleur de son métier mais celui qui saura le mieux défendre les intérêts de son office. Ils sont élus et déchus au gré des décisions de leur profession.

Il est donc courant d'avoir un Maitre artisan, un Maitre intendant, un Maître de la guerre, un Maitre enseignant, un Maitre du savoir, un Maitre diplomate, un Maitre alchimiste, un Maître des arcanes et au moins quatre Maitres Mages (souvent plus), plus le Grand Maitre.

Il arrive aussi que des fonctions bien plus obscures ou insolites fassent leur apparition, à la demande de la population de la Tour. Une personne désignée par au moins 300 de ses concitoyens peut acquérir un siège au conseil. Il n'existe généralement que pour une session, afin de faire passer un message au conseil. On l'appelle alors Maitre Conseiller.

Cette forme d'intercession est peu usitée. D'une part parce qu'elle est longue et compliquée à mettre en place et qu'elle n'est que rarement satisfaisante. D'autre part, le Maire Conseiller s'attire bien souvent les foudres du conseil qui essaye ensuite de l'évincer, voire de lui nuire.

L'un des exemples les plus frappants fut celui d'Irouana Steppel qui devint Maître Conseiller en 953. Cette femme pleine de vigueur venait représenter les médecins de la Tour de Fangor devant l'Aréopage de Fangor. En effet, suite à une politique confuse, les médecins n'étaient plus guère nombreux et, plus que les soucis de maladies, c'étaient les problèmes de maternité qui avaient été pointés du doigt. Plusieurs femmes et nourrissons étaient morts lors de fausses couches ou peu après l'accouchement. Sa nomination dérangea les Sages qui étaient pour la plupart des hommes. Devant le fait accompli, ils n'eurent d'autre choix que de changer drastiquement les conditions des accoucheurs et des sages-femmes.

Bien vite, les modifications apportées permirent à Steppel d'être destituée de ses fonctions. On retrouve dans les annales de Fangor la trace que dame Steppel partit faire une Pénitence aux Sandales en 955 dont elle ne revint jamais. Il n'est pas précisé si elle est morte ou simplement partie ailleurs. D'aucun rapporte que ce furent les pressions de l'Aréopage qui envoyèrent cette femme courageuse sur les routes.

Archives célestes.


Spécialité

La tour d'Akioch est spécialisée dans ce qui touche aux corps, chirurgie, animation, etc.

Géographie

La Tour se trouve non loin de la cité de Trigan, dans les montagnes de la partie ouest de l'ile d'Orya.

Les voisins disposant d'une frontière avec la Tour sont :

Structure

La tour d'Akioch s'étend tant vers le ciel que vers les profondeurs.

On soupçonne les sous-terrains de la Tour de s'étendre telle une nécropole sur des kilomètres de galeries, et que certaines seraient encore habitées par des créatures nécro-animées.

Aucune attaque depuis ces profondeurs ne sont cependant répertoriées dans les archives de la Tour, et tout le monde les considèrent comme des croque-mitaines destinées aux jeunes enfants.

Les bâtisseurs de la Tour ne manquèrent pas de frapper de leur sceau les différentes sections de la Tour, certains sceaux devenant de plus en plus invisibles du fait de l'usure de la pierre aux endroits les plus fréquentés.

Population

La population sédentaire d'une tour de Mesalena est d'environ 1000 à 2000 individus.Parmi cette population, 80% sont des mages.

Nécromancie

Au sein de la tour d'Akioch sont répertoriés de nombreux mages ayant eu l'honneur de recevoir le titre honorifique de Nécromancien.

Ceux-ci ont excellé dans leur connaissance de la vie et de la mort, et ont développé un savoir particulier leur permettant de prétendre à cette distinction.

Les nécromants d'Akioch respectent cependant les Lois magiques en vigueur sur les terres de la Confrérie Céleste et ne pratiquent pas la nécro-animation.

Nyctalopie et cécité

La plupart des résidents permanents de la Tour d'Akioch deviennent avec le temps des spécialistes des endroits peu éclairés et de la lumières artificielle - torches, orbes de lumière magique, etc. - et développent une forme légère de nyctalopie.

En revanche, lors de leurs voyages à l'extérieur des terres entourant la Tour, ces-mêmes habitants montrent très souvent de graves signes de cécité oculaire et se doivent de porter sans cesse larges chapeaux, voiles ou bandeaux pour couvrir leurs yeux blessés par tant de lumière.

De nombreux remèdes alchimiques à base de baumes ont été développés avec les années pour soulager les mages de la tour d'Akioch de ces désagréments.

Culture

Us et coutumes

Naissance

L'arrivée d'un nouvel enfant au monde est toujours un moment de félicité qui se doit d'être dignement fêté.La famille entière est réunie, ainsi que les amis et les connaissances.

Les festivités font l'occasion de nombreux cadeaux à l'adresse des parents, de souhaits et de promesses.

Il est coutume dans les Tours de baptiser le nourrisson.

L'enfant est nettoyé pour la première fois et symbolise ainsi sa rupture d'avec sa mère et son entrée dans le monde.

C'est un bain total que l'on procure au tout petit mais uniquement à l'eau, sans savon ou substance ajoutée.

Cela est utilisé notamment si, pour une raison quelconque, l'enfant n'a pu être baptisé le jour de sa naissance. C'est la date de son baptême que l'on prend alors comme jour d'anniversaire.

« Si tu bois de l'eau, souviens-toi de la source »

Il faut savoir que le baptême ne se fait pas avec n'importe quelle eau.

A Akioch, le baptême se fait dans l'eau de la source phréatique qui alimente en eau potable la Tour.

C'est la seule où l'eau est dans un récipient de facture humaine.

Rite initiatique

  • Le départ => le départ (été)
  • la pénitence aux sandales => l'abnégation
  • l'entrée dans la grotte => l'initiation
  • la découverte de la pierre, la révélation des pouvoirs, le retour => l'accomplissement

Mariage

Parmi les évènements heureux qui parsèment la vie, les mariages font l'occasion des plus grandes festivités.

Les deux familles sont invitées ainsi que de nombreux amis et connaissances (ce qui, dans des sociétés aussi petites et fermées que celles des Tours, représente beaucoup de monde).

Il va sans dire que les mariages d'importants membres de la politique Céleste deviennent nationaux et que c'est toute la Tour qui fait bombance.

Les cérémonies sont généralement présidées par le Grand Maitre mais ce sera parfois à un autre Maitre que sera confiée cette tâche.

Soit par volonté des amants, soit par absence du Grand Maitre.

Il y a assez souvent une demande au fondateur de la Tour de bénir l'union, ce qui relève de la plus pure superstition mais qui reste couramment pratiqué.

Enfin, la cérémonie se termine par l'intervention de la famille et des amis pour retracer l'histoire des promis, mettre en avant leur « forces et faiblesses » et faire des souhaits pour leur futur.Les dates varient en fonction des tours.

En Akioch, on attend la lune morte pour profiter des ténèbres les plus profondes. La fête se veut bruyante, colorée, dynamique et emportée.

On y sort des masques de carnavals, on y fait des sorties aux flambeaux, on y danse, chante, boit, rit et bannit la tristesse de la vie du couple.

L'arrivée du jour ne met pas un terme à la fête mais modifie complètement son fonctionnement.

On s'encape, on s'enturbanne, on se met en noir et l'on commence des jeux de marionnettes, de mimes et de silence.

Ainsi les cycles bariolés et ternes s'alternent entre le jour et la nuit.

La cérémonie ne s'achève qu'au milieu de la dernière nuit de lune morte durant laquelle les mariés se jurent fidélités.


Rite funéraire

Dans la Tour de l'Ombre, beaucoup d'obsèques prennent la forme d'un embaumement.


La mort - et par extension les morts - ayant une symbolique forte dans le cœur des habitants de la Tour, lors des obsèques, le plus grand soin est apporté aux dépouilles, leur permettant d'être préservées du temps à jamais.


La chirurgie et la nécromancie (science des vivants et des morts) sont souvent utilisés lors des obsèques afin de permettre au défunt de s'exprimer une dernière fois, pour par exemple dicter un testament.


Les premiers étages sous-terrains de la Tour recueillent les principales sépultures et caveaux familiaux.Ceux-ci sont bien évidemment magiquement scellés afin qu'aucun risque de retour des morts n'advienne.Les falaises abruptes entourant la Tour sont parfois également creusées pour servir de nécropole.


Fêtes et célébrations

Fêtes Saisonnières

  • Solstice d'hiver : Nir Tal Kidis (sous le signe d'Akioch)
  • Équinoxe de printemps : Anoë Dis Nirlan
  • Solstice d'été : Anoë Dis Olminar (sous le signe d'Honusis)
  • Équinoxe d'automne : Anoë Dis Ylavan
  • Pleines lunes : Fangor et Honusis
  • Nouvelles lunes : Akioch et Kemorne


Chronologie

Ressortissants de la tour d'Akioch sur Kandorya