De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Salamos Pragma
Salamos.png
(disparu-e en 1252)
Identité
Nom: Salamos Pragma
Surnom: Bĕlios, le Bâtisseur.
Race: Pragma
Origine et Famille
Frères et sœurs: Elia'Is Pragma
Daerys Pragma
Enfants:
Verona Pragma,
Elianne Pragma, Jarod Pragma
Originaire de Kersis'kal
Allégeances
Membre de la Famille Pragma
Hors-jeu
Compte wiki : Gil
Type: Personnage Non-Joueur
(modifier)

?

Archives
La page que vous consultez concerne un personnage, un groupe ou un territoire disparu.


« Salamos le Bâtisseur » , créateur de la Table des éléments et de différents portails entre les plans.

Frère de Daerys Pragma la Collectionneuse et de Elia'Is Pragma « Reine de Kersis'kal ».

Père d'un enfant avec Eira de l'équipage pirate de la Morsure de l'Hiver.

Biographie

Il s'est prėsenté sous le nom de Salamos Pragma, mais on le vénère aussi sous le nom de Bĕlios. Élément mâle de la fratrie originelle Pragma, il est sorti d'un sommeil éternel l'année dernière, et n'aura vécu parmi les siens que durant trois jours émaillés de miracles et de grands mystères : le Lys noir et Sarin'dol ont forgé une épée en son honneur, à qui il a insufflé la vie et qu'il a baptisé Lysdol ; des fidèles ont créé par magie pour lui un Fil à Plomb mystique, au prix de mort et souffrances ; il a aimé une femme qui lui a donné une enfant le lendemain ! Enfin, il disparut après un combat singulier face à la Championne du Vide, pour défendre la ville d'Edenorya. Il redonna cependant signe de vie pendant une réception tenue dans un hameau de la cité de Refirsol pour réapparaitre en 1252 lors de la foire d'été. Il quitta définitivement l'ile de Kandorya lors de la foire, accompagné d'une poignée de colons.

Héritage

Bien que disparu en 1251, Salamos quitta Kandorya en 1252 accompagné d'une poignée de colons destinés à devenir les graines de nouveaux mondes, dans d'autres univers.

ex-patriarche de la famille Pragma, il laisse un très long et très riche héritage derrière lui.


Cultes

Nombreux sont les cultes humains à avoir été créés, récupérés ou influencés par Salamos Pragma.

Les deux cultes les plus importants sont le culte de Bĕlios et le culte de l'Unique. Auprès de ces deux religions, Salamos envoya des parties de lui-même sous formes d'avatars. Si Salamos avait revendiqué le culte de Bĕlios dès 1251, son lien avec Aëthéor était demeuré secret jusqu'à son départ, lorsqu'il en "appela à lui-même" et ainsi fusionna avec Aëthéor afin de collecter la puissance magique nécessaire pour son décollage vers l'espace.

Aëthéor

Loupe.png Article détaillé : Aëthéor

Prophète, champion, héros du culte de l'Unique, Aëthéor est un dieu guerrier, dont le casque et l'épée, ornés de corne, rappellent fortement Salamos et son affection toute particulière pour l'animal bélier.

Aëthéor, apparu aux hommes après l'an 0, a certainement été créé peu avant la mise en stase de Salamos (lors de la première invasion du Vide).

Aëthéor est celui qui importa le culte de l'Unique en Orya et fonda les Marches d'Aëthéor, ainsi que toute la Sainte Église telle qu'on la connait aujourd'hui.


Bĕlios

Loupe.png Article détaillé : Bĕlios
x100px Dieu animal, guerrier, érudit et proche de la nature, Bĕlios est un dieu dont l'ordre est très apprécié à Edenorya. Fiers guerriers-prophètes, ses adorateurs suivent les dogmes et mènent une existence pacifique sur Kandorya.


Bien que reconnu par Salamos comme étant son avatar, Bĕlios reste pour ses fidèles une divinité majeure, dont Salamos est un avatar. Selon eux, Salamos n'est qu'une facette de Belios, portée sur le savoir, le progrès la civilisation et les constructions , mais à qui il manque les côtés stratège et proche de la nature de Bĕlios.

Artéfacts

Constructeur et Bâtisseur, Salamos était également un architecte de talent pour tout ce qui est objet. Si on ne connait aujourd'hui qu'une minorité de ses œuvres, il est évident qu'il fut à l'origine de la forge de nombreux objets au cours des millénaires qui s'écoulèrent au cours de sa vie.

Lance du protectorat

Forgée en 1251 à la gloire de Salamos, une lance aurait été dans les mains du Protectorat. Les rumeurs parlent de sa disparition après le départ de Salamos.

Épée d'Aëthéor

Portée par Aëthéor lui-même lors de son combat contre Negens, l'épée est le trésor de tout le Saint Empire d'Aëthéor et du Culte de l'Unique.

Après le départ de Salamos et de sa fusion avec son avatar, l'épée se matérialisa dans la pierre centrale du cercle de rituel d'Edenorya, où tout colon pouvait tenter de l'en déloger. Un jeune enfant, originaire du Cymbroghi y parvint et disparut alors mystérieusement. On reste sans nouvelle de lui à ce jour.

Fil à plomb

Le fil à plomb de salamos était son outil fétiche pour ériger de nouvelles constructions.

Il fut notamment utilisé en 1251 lors de l'activation du portail d'Edenorya.

Constructions

Table des éléments

Loupe.png Article détaillé : voile

Responsable du voile, la table des éléments marquée des huit éléments est un "bouchon" permettant de stabiliser la magie et de repousser les forces du vide.

Elle fut brisée en 1251 par les armées d'Anemus.

Portail

Le portail de Salamos est un portail de pierre, bâti par Salamos il y a des milliers d'années, et menant vers d'autres mondes.

Il a notamment été utilisé en 1251 par les Non-morts pour tenter de rentrer chez eux.

En 1252, deux architectes en vinrent munis des tablettes de l'Oracle.

Pyramide

L'obélisque, ou la pyramide pragma, fut le prototype de la table des éléments. Composée de runes gravées aux symboles des trois têtes de la famille, elle permet de stabiliser la magie et les huit éléments de l'ile.

Descendance

Salamos, sous le signe de la fécondité, eut de nombreux enfants, mais peu se réclament comme tels.

Seuls quelques uns portent le nom de Pragma, qu'on peut rencontrer au coin d'une page d'anciens grimoires relatant l'histoire de Kersis'kal ou au coin d'une ruelle sombre d'Edenorya.

Pragma

Enfants
Petits enfants (etc.)