De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher

Un rituel est une cérémonie orchestrée par plusieurs participants et un maitre de cérémonie permettant la manipulation avancée des flux magiques en vue d'un résultat exceptionnel.

Organisation d'un rituel

Un rituel, afin d'être un succès, se doit d'être bien préparé.

Écriture

Tout d'abord, un rituel ne doit pas être improvisé si le maitre de cérémonie n'est pas un habitué des manipulations qu'il va effectuer.

L'écriture d'un rituel prend entre une demie heure et une heure, selon le nombre de participants, l'effet recherché et les moyens mis à disposition.

Lieu

Un rituel s'effectue toujours sur un lieu approprié. On peut distinguer deux types de rituels : les rituels de proximité et les rituels distants.

Les rituels de proximité doivent s'effectuer sur le lieu-même où se trouve la cible de la manipulation magique. Par exemple : un rituel de mur magique doit être effectué au centre de la zone concernée par ce mur. Il s'agit d'un rituel de proximité.

Les autres rituels, distants, doivent être effectués sur un cercle de rituel consacré, c'est à dire stabilisé. On trouve des cercles de rituels stabilisés sur certains fiefs ou à proximité de la ville d'Edénorya

Schémas et cercles de rituel

Souvent formés de centres, pierres ou de farine, les cercles de rituels peuvent être fixes, amovibles ou temporaires.

Un schéma classique de cercle de rituel est un cercle entourant la position du Maitre de cérémonie, reliés aux cercles équidistants des ritualistes de premier cercles, eux-mêmes reliés aux positions des ritualistes de second cercle.

Plus un schéma est complexe, plus il prévoit de nombreux participants, chaque position représentant une arcane, un élément ou un règne.

Domaine magique

Chaque rituel est soumis aux règles inhérentes à la magie concernant les écoles de magie et les Domaines magiques.

Le domaine de magie employé doit correspondre à la nature de la mana employée ainsi qu'à la nature de la mana habituellement manipulée et incarnée par le maitre de cérémonie.

Membres

Une composante essentielle d'un rituel sont les membres qui y prennent part.

Maitre de cérémonie

Un bon maitre de cérémonie pour un rituel est expert dans le domaine de magie concerné, ou dépositaire d'une autorité naturelle sur les autres participants ou sur la magie elle-même.

Par exemple, un haut membre du clergé sera indiqué pour une messe, alors qu'un bâtisseur régulier de murs magiques sera tout désigné pour une nouvelle création de ce type.

Bien entendu, le maitre de cérémonie doit être la personne la plus apte à la manipulation de la magie et du ritualisme.

Premier cercle

On trouve souvent auprès du maitre de cérémonie un premier cercle de participants. Ceux-ci peuvent revêtir deux natures : soit ce sont des ritualistes assistants le maitre de cérémonie, disposés ainsi de par leurs compétences étendues, soit ce sont des gens disposant de pouvoirs en relation avec la nature ou les effets du rituel.

Exemple : Veilleurs, Gardiens, etc.

Second cercle

Le second cercle concerne tous les ritualistes ne faisant pas partie du premier cercle.

Éléments mineurs mais néanmoins indispensables pour alimenter le rituel en puissance magique.

Déroulement

Le déroulement du rituel est le moment crucial où le rituel peut fonctionner et être un succès ou bien être perturbé et échouer ou pire : exploser, causant ainsi de graves blessures à ses participants.

Installation et disposition

Tout d'abord, il convient que le lieu choisi soit matérialisé via un cercle de rituel. (Voir section précédente) Les lignes du cercle de rituel permettent l'acheminement de la mana vers le point de concentration et de pouvoir, souvent le maitre de cérémonie.

Lorsque le cercle de rituel est prêt, le maitre de cérémonie doit se trouver en son centre, ou au plus près de celui-ci au cas où le centre du cercle de rituel soit un objet (ex: pierre, focus magique, autel, etc.)

Fermeture et stabilisation du cercle

Une fois le maitre de cérémonie disposé à commencer le rituel, il doit activer le cercle de rituel et le stabiliser, c'est à dire le fermer une première fois.

Ouverture et entrée des ritualistes

Chaque ritualiste doit maintenant trouver sa place et s'installer à son emplacement prévu dans le cercle de rituel. Pour ainsi faire, chaque ritualiste doit obtenir, à titre individuel ou collectif, l'ouverture du cercle de rituel par le maitre de cérémonie. Dès son entrée, le participant doit décliner son identité et ses compétences afin d'être en harmonie avec le rituel organisé.

Exemple : "Moi, mage Uskul, maitre ritualiste, demande l'ouverture du cercle de rituel afin d'y exercer en tant que membre du premier cercle."

Une fois tous les ritualistes en place, le cercle doit être fermé et stabilisé.

Attention : si jamais quelqu'un entre dans un cercle de rituel fermé sans respecter le protocole d'ouverture, alors le rituel le refusera et cessera probablement la cérémonie, renvoyant tous les participants sur des brancards de la Confrérie des Guérisseurs.

Contenu

Tous les ritualistes en place, ils peuvent désormais participer au contenu du rituel, qui s'effectue généralement en phases successives. Toutes ces phases, et toutes les actions des ritualistes, doivent être explicites et commentées, soit par les participants, soit par le maitre de cérémonie même.

Si auparavant les positions des ritualistes semblaient fixes et immobiles, de nombreux rituels se basent sur le mouvement, et alors les lignes permettant le transport de la man doivent s'accorder avec le contenu et le déroulement du rituel.

Fin du rituel

Lorsque le rituel terminé, le cercle de rituel doit être désactivé par le Maitre de cérémonie. Ceci fait, chaque participant est libre de sortir du cercle de rituel, ou même de brouiller ses lignes.

Si jamais quelqu'un quitte le rituel alors que le cercle de rituel est actif et fermé, de graves blessures peuvent endommager les participants voire provoquer un effet de rituel contraire à celui prévu.

Sécurité

Les consignes de sécurité sont claires :

  • Un rituel doit être harmonisé avec la magie employée ( élémentaire, divinatoire, nécromancienne, etc.)
  • Un rituel doit être effectué par un maitre de cérémonie compétent
  • Aucun participant ne doit enfreindre les règles d'entrée et de sortie de rituel

Au delà des participants des rituels, il est important de prévoir au moins une ou deux personnes chargées de guérir les plaies éventuelles des participants au rituel, ces personnes doivent être uniquement spectatrices afin de ne pas subir de blessures elles-mêmes en cas d'échec du rituel.

Il peut également être intéressant de considérer une demie-douzaine de garde du corps afin de garantir la non perturbation extérieure du rituel. Des mages disposant de barrière magique, champs d'énergie ou de sortilèges de neutralisation peuvent être utiles.