De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Révélations des origines
~ Quatrième foire d'été ~
Pris place en l'an 1254 (2015)
Hôte(s) : Guilde des Marchands
Lieu : Edenorya


Les révélations des origines sont la suite directe des Guerres de l'équilibre. Elles sont dévoilées aux peuples prenant les armes pour être élues dignes de recevoir le savoir d'Il.

Invitation à la foire

Cette année fut la première année sans Eldric Neuf-vies, qui avait légué son poste à un membres des mercenaires des Haquebutes de Talabheim, qui lui-même avait démissionné au profit de BuissonVert. Ce dernier avait donc convié les colons à se rassembler autour d'épreuves amicales ainsi que d'une mise aux enchères afin de permettre à deux nouveaux territoires du nord de trouver de nouveaux propriétaires, avec la promesse que ces terres seraient prospères et très riches en minerai.

Appel aux armes

Ce préambule fut rapidement écourté par l'arrivée de Baldar, annonçant la reprise des combats, désormais encadrés par les étincelles de vie.

IL, par la voix de Baldar l'étincelle de vie, avait déjà promis son savoir à ceux qui sauraient se montrer vainqueurs des guerres des bannières en l'an 4. Il en est de même pour l'an 5, les champs de bataille s'enchainent, et les méta-camps s'affrontent une fois de plus :

Cependant, cette année voit la création d'une nouvelle bannière : celle de Negens le dragon blanc, libéré l'année précédente par différents représentants des Faubourgs d'Edenorya suite à un vote très contesté par les autres colons n'en constatant les effets qu'une fois le dragon à nouveau déchainé.

Plus tard, on apprendra que des colons non alignés participent également aux batailles, s'assurant principalement de la défaite des gens de Negens et de ceux du Vide, majoritairement composés de fervents du culte de l'Unique.

Révélations des origines

De nombreuses voix dévoilèrent les origines de Kersis'kal, la voix d'IL, naturellement, mais également des visions vécues par des habitants des faubourgs d'Edenorya, ainsi qu'une très curieuse troupe de théâtre vivant : la troupe Oblomov. Via leurs marionnettes, ils contèrent comment Séphérie, Negens et les Pragmas vécurent avant les invasions du Vide. Ils contèrent les récits des amours, trahisons et des guerres qui les opposèrent, mais surtout tracèrent des généalogies (magiques) dévoilant les naissances de la famille Pragma et des Nephilims.

Tristrame

Créée pendant l'année, Tristrame représente le côté sombre des faubourgs d'Edenorya, c'est là-bas que s'établissent les confréries et autres guildes non officielles, ainsi que les loges des arts occultes.

Peuplée majoritairement par des mercenaires n'ayant pas signés la Magna Carta, des gitans et des organisations obscures, Tristrame dispose également d'un cimetière où se réunit souvent la guilde des Nécromants.

Pendant la foire, les chefs de Tristrame furent victimes d'un poison mortel, ils apprirent alors que les chefs du Camp Rastor étaient eux aussi affectés par ce poison. Les habitants de Tristrame et les mercenaires du Camp Rastor quêtèrent main dans la main jusqu'à trouver un remède pour leurs chefs.

Camp Rastor

Durant l'an 5, une coalition de mercenaires se forma autour de la charte des mercenaires (Magna Carta) et s'installa dans le Camp Rastor. Au terme de la foire, après avoir fait leurs preuves aux représentants de la guilde des mercenaires d'Orya, le Camp Rastor fut reconnu comme seul et unique comptoir de la guilde des mercenaires.

Chute du Protectorat

Loupe.png Article détaillé : Chute du Protectorat

Tout comme en l'an 2, le Protectorat s'est attiré les foudres d'une coalition mettant à mal ses défenses, et attaquant de nombreux fiefs, ainsi que sa délégation à la foire.

La Fédération et le Pacte des Empires du Levant semblent ceux ayant récupéré le plus de terres.

On notera la disparition au printemps du protecteur Nimüe Hillpocken et l'annonce du départ de la compagnie franche du Lys Noir.

Arrivée de l'Empereur-dieu

Une rumeur grandissante annonçant l'arrivée des troupes meurtrières de l'Empereur-dieu de Mulkesh a mobilisé de nombreux combattants du Sultanat et du Pacte des Empires du Levant. Son arrivée au dernier jour de la foire fut l'occasion de sa défaite militaire, garantissant liberté à toutes les Provinces Libres qui se sont établies dans la moitié nord de l'ile de Kersis'kal.

Réunification du Cymbroghi

Le Cymbroghi, autrefois dirigé par feu Skogul a voté sa réunification à l'assemblée des chefs de clans (aussi appelé "thing").

Un des meneurs, Arsonne, a semble-t-il mis fin à ses jours au dernier jour de la foire.

Divers

Libération de Chaton

Chaton, membre de la communauté des Shonk Manitous, a été délivré d'un groupe d'Antiks par ses amis shonks et leurs alliés. Plus de 250 personnes se sont déplacés pour affronter la dizaine d'antiks le retenant prisonnier. Éclair Neuf-vies se dit ravie par le retour de Chaton aux Plaisirs félins.

Œufs de dragons

Les gens de Séphérie, principalement les elfes noirs ont réussi à faire éclore plusieurs œufs de dragons grâce à un incubateur construit l'année passée. Plusieurs œufs ont été proposés au marché noir durant la foire, certains authentiques, d'autres n'étant que des œufs des phénix.

Attaques d'Archibald Pragma

Durant la nuit précédant la fin de la foire, Archibald Pragma et ses troupes de morts-vivants attaquèrent plusieurs camps de colons de la haute-plaine, défiant en duel quelques combattants avant de disparaitre. On raconte qu'il aurait égaré son épée lors d'un de ces combats.

Apparition du culte de Fortunus

Le culte du dieu des miracles, Fortunus, s'est révélé durant cette foire. Un pirate du nom de Zéphyr en serait devenu l'un de ses élus après avoir offert sa vie, littéralement, afin d'aider son engeance à retrouver les chemins de la richesse et du carnage. Une centaine de médaillons de la pièce dorée cerclée d'étoiles cuivrées, symbole de ce dieu et porte-bonheur, sont répandus. Les rumeurs parlent de pouvoirs étranges. Même si le cardinal de fortune a été assassiné, le culte promet encore bien des miracles ...

Disparition de Toubib

  • Toubib disparait dans une faille menant aux limbes