De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Malenos
Cinctulus001.jpg
Identité
Nom: Malenos
Surnom: le Voyageur
Race: Faune
Origine et Famille
Origine : Forêt de Lin'Elenos
Originaire du Royaume de Lin'Elenos
Rang & Renommée
Titre(s): Père des Faunes
Hors-jeu
Type: Personnage Historique
(modifier)


?






Archives
La page que vous consultez concerne un personnage, un groupe ou un territoire disparu.

Malenos est, selon sa légende, le premier des faunes, leur Père.

Il est la seule explication plausible à l'existence de cette race.

Lorsqu'il fut de retour dans les forêts de Lin'Elenos, certains elfes le virent en compagnie de semblables. Ils avaient néanmoins un aspect plus humanoïde que Pan, mais des jambes et des cornes comme leur supposé Père. Malenos fut surpris dans les bois encore quelques années, à boire aux lacs, à manger des fruits ou à jouer de sa flûte, mais un jour, quand ses fils furent plus nombreux, le Voyageur disparu comme il était apparu, mystérieusement.
Les Voyages de Malenos, Chapitre XII, Page cent quarante-deuxième.


Biographie

La Légende de Malenos dit qu'il y a environ huit cent ans dans les verts bois de Lin'Elenos, cette étrange créature animale, semblable au bouc, avait été vue à se tenir debout et à jouer de la flûte. Le groupe d'elfes qui l'avait repéré tentèrent de le suivre discrètement, mais de ses sens développés il les devina et prit la fuite et nu fut jamais attrapé, seulement croisé. Malenos fut surnommé le Voyageur car il fut de nombreuse fois vu dans les forêts de Lin'Elenos pendant plusieurs décennies et a des endroits bien éloignés les uns des autres. Malenos ne mangeait pas de viande, et il ne nuisait pas aux elfes locaux. Parfois il jouait de la flûte, buvait aux lacs, faisait profiter aux êtres qu'il croisait de son nectar sucré ou se promenait. Certains elfes sylvains auraient racontés qu'alors qu'ils avaient été blessés, Malenos serait venu leur parler dans leur langue, et aurait apaisé leurs blessures grâce à des soins de baumes et de feuillages.

Très vite, Malenos le Voyageur devint un être de bon augure dans les bois, nombreux étaient ceux qui auraient aimés le croiser pour discuter avec lui ou boire de son nectar que certains avaient reconnus comme excellent. Mais si des elfes avaient la chance de le croiser, lui était introuvable, le bois était bien trop grand et lui probablement trop rapide.


Au delà de Lin'Elenos

Au début de l'an huit cent, soit au moins quatre cent ans après sa mystérieuse apparition, Malenos avait disparu de Lin'Elenos depuis longtemps, et avait été remarqué dans des forêts de la Province d'Eturia pendant la grande famine. Il se révéla être aussi paisible qu'il l'avait été par le passé avec les elfes, il ne voulait le mal de personne, seulement marcher dans les bois, jouer de sa flûte et vivre sa vie.

Mais Malenos, durant cette période en Eturia semblait s'être focalisé sur l'idée d'avoir une descendance, lui qui avait été toujours aussi paisible c'était mit à toucher aux femmes éturiennes, et à leur laisser dans le ventre ses progénitures. Les enfants de Malenos - les satyres, ainsi nommés en Eturia - furent mis à mort, on les tuait et les brûlait tandis que leur père était chassé. Le Voyageur ne voulait pas rentré à Lin'Elenos trop vite, il devait d'abord retrouver quelques femmes et récupérer ses enfants sinon tout ceci aura été vain. On raconte que Malenos transformait en pierre tout ceux qui s'opposaient à lui, et ceux-ci étaient nombreux, car le Père des Faunes était recherché et chassé. Malenos vint récupérer ses fils, les arrachant aux bras des mères qui éprouvaient pour eux de l'amour malgré leur corps affreux. La légende dit que Malenos récupéra cinq de ses enfants avant de disparaître vers l'Ouest.

De retour dans la forêt

Avant l'an huit cent cinquante, des elfes retrouvèrent Malenos dans la forêt, mais il n'était plus seul. Malenos éduqua quelques temps ses enfants faunes - ainsi les avait-il nommés -, qui eux, avaient un tronc, des bras et un visage presque humain, tandis qu'ils avaient gardés les jambes et les cornes symboliques de Malenos. Le Père des Faunes disparu rapidement, au même titre qu'il était apparu pour la première fois. Mais les elfes continuèrent parfois ici et là à entendre la musique que dégageait les flûtes des fils de Malenos, les faunes. Par le biais des elfes et des humaines, les faunes eurent des enfants qui en eurent encore, alors les faunes devinrent plus courants dans la forêt de Lin'Elenos, mais malgré ça ils restaient très rare d'en croiser un. Mais quiconque avait cette chance pouvait profiter de la joie de vivre d'un faune.


La Légende - ou l'Histoire - de Malenos le Voyageur racontée par les témoins de son existence et par ses enfants inspira des livres.