De Aux Savoirs de Kersis'kal
(Redirigé depuis Lin'Elenos)
Aller à : navigation , rechercher
Royaume de Lin'Elenos
Carte de Lin'Elenos.jpg
Structure
Organisation : Nation
Spécialité : Demeure elfe
Régime : Royauté
Représentant : Aénéa Lya'el
Aénéa Lyn'ril
Disparition : An 1255 (3 ans)
Alliance
Groupe(s) : 7
Présent(es) sur : Orya
Possédant : -
4 territoire(s)
Population et culture
Langue(s) : Elfique
Religion : Aénéa
Race majoritaire : Elfe
Personnalité(s) : 16
(modifier)
Archives
La page que vous consultez concerne un personnage, un groupe ou un territoire disparu.

Depuis des temps immémoriaux, les elfes ont vu apparaitre et grandir les peuples et royaumes humains. Ils se sont petit à petit retirés dans Elenos, une cité nichée dans les arbres les plus majestueux, dans les profondeurs de l’une des plus anciennes forêts du continent. Certains disent parfois que ces forêts sont maudites, que les arbres y ont une âme, voire une vie.

Le Royaume de Lin’Elenos n’a pas de frontière officielle, il se situerait à l'est des Marches d’Aëthéor.

Lin'Elenos est un royaume très mystérieux, parfois redouté par ses voisins au cours de l'Histoire. L'inconnu est toujours plus angoissant. Il est cependant assez répandu que le Royaume des Elfes n’est pas fermé et que quiconque peut s’y rendre en paix et y résider tant qu’il respecte la nature.

On croise des Elfes dans de nombreuses autres régions du monde. Conteurs reconnus, ils sont appréciés dans les cours et les ambassades. Diplomates, ils savent se montrer fermes si nécessaire. S’ils sont capables de partager leurs connaissances, ils restent peu loquaces sur les mystères du Royaume de Lin’Elenos… Il existe dans les bibliothèque d'Eturia quelques écrits relatant l’avancée de la prestigieuse armée de Lyn’ril. Elle était composée d’elfes, d’humains et d’hommes-animaux ; de fiers guerriers aux armures rutilantes... mais c’était il y a quelques centaines d’années déjà.

Le Royaume de Lin’Elenos est tourné vers la Terre, la Nature, Aénéa comme ils l’appellent.

Présentation Général

Description

Les elfes du Royaume de Lin'Elenos sont appelés Hauts-Elfes car ils vivent à la surface d’Orya. Les Hauts-Elfes de Lin'Elenos représentent la majorité des elfes. Néanmoins, ils restent les plus méconnus.

En effet, cette société s’organise principalement en petites communautés vivant en symbiose avec leur environnement. Quelques cités éparpillées sur le territoire entretiennent tout de même des relations avec d’autres peuples. Ce sont en général des ports ou cités marchandes qui servent à acheminer des ressources ou produits exotiques nécessaire pour toutes sortes de travaux et expériences magiques. Elles hébergent les quelques écoles de magie du royaume qui dispensent le savoir acquis depuis des siècles aux jeunes elfes et à quelques privilégiés qui ont su obtenir l’estime des elfes comme les druides.

Pour les elfes, “Lin'Elenos” s’écrit Lyn’Elenos. Le temps et la méconnaissance ont fait que les humains ont oublié l’écriture originelle et l’ont transformée mais, pour les elfes, leur royaume reste pour toujours littéralement la 1ere (Lyn) Etoile (Elenos).

Carte Lin'Elenos.jpg

Étendard

L'emblème de Lyn’Elenos est la licorne blanche. Sa force et son mystère en on fait la représentation idéale du peuple des bois. On raconte que les cavaliers elfes les montaient au combat, mais elles ont aujourd’hui quasiment disparu.

Licorne.jpg

Licorne actuelle Symbole : Une licorne cabrée, tournée vers la droite Couleurs

Personnalité et attitudes

Patients, raisonnés. Leur caractère inaltérable et impartial les fait souvent passer pour des êtres froids. Mais si on passe outre cette première impression, on découvre des êtres qui savent être justes et faire preuve de générosité envers ceux qui l'ont mérité. Loyaux et honnêtes, ils en attendent autant de la part de ceux qui les côtoient. Celui qui cherche à nuire aux elfes doit s’attendre à ce que ceux-ci lui réclament réparation un jour, d’une manière ou d’une autre.

Société

Organisation sociale

A la tête du Royaume de Lin’Elenos se trouvent :

- Aénéa Lyn’ril : Le chef militaire du royaume

- Aénéa Lya’el : Le chef spirituel du royaume et représentante directe d’Aénéa

- Les Poica Ëalar (“Esprits Purs”) : Ils regroupent les plus valeureux mages et hauts ritualistes elfes et font partie des êtres les plus puissants du royaume de Lyn’Elenos. Très proches des dirigeants, ils leur dispensent leur savoir magique. Ils sont très peu nombreux et considérés par les mages et ritualistes comme des élus.

Les grandes familles

La longévité des elfes et leur persévérance dans leurs actes font généralement d'eux des spécialistes en leur domaine, c'est pourquoi un elfe qui aura pratiqué, développé et amélioré un artisanat particulier transmettra, de fait, des compétences particulières en ce domaine à sa descendance. Nous ne parlons pas ici de déterminisme au sens où les elfes feraient toujours exactement le métier d'un de leurs parents mais le fait est que, bien souvent, le jeune elfe se dirigera naturellement vers la branche d'artisanat de son ascendance.

Le jeune elfe entre 15 et 100 ans peut aller se former auprès des différentes familles en fonction de ses éventuels futurs choix de métier. L'apprentissage se fait auprès d'un maître artisan qui aura donc plus de 100 ans de métier, chaque artisan est amené au moins une fois à former un jeune elfe. À 100 ans, après son rite de passage à l'âge adulte, l'elfe peut choisir de se revendiquer d'une famille en particulier si son apprentissage a été satisfaisant.

Les artisans elfes se répartissent pour la plupart entre ces différentes familles. Il n'y a pas de hiérarchie entre les différentes familles, bien que porter le nom d'une de ces familles apporte un prestige supplémentaire.

Malgré le fait que la plupart des elfes suivent ce schéma, certains s'en affranchissent et cela n'est pas source d'ostracisme de la part des autres elfes. Les choix de chacun sont respectés. On peut également pratiquer un métier habituellement pratiqué par des membres des familles sans en faire partie, mais cela reste rare car faire partie d'une famille permet de profiter de l'expérience de toute une lignée.

La famille Leptafinyar Cette famille se charge d'habiller les elfes, elle est assez nombreuse ce qui explique la diversité de style d'une cité à une autre et même au sein d'une même cité. On trouve dans cette famille les fileurs, les tisserands, les teinturiers, les couturiers…

La famille Eren Lindar Forgerons et joaillers Il s'agit d'une filière d'excellence car il y a peu de matière première, seuls les meilleurs sont acceptés. Les forgerons forgent des armes d'excellente qualité, les lames de Lin'Elenos sont parmi les plus légères, maniables et tranchantes d'Orya, rien à voir avec la fabrication en grande série d'Éothir. Pour ce qui est de la joaillerie, la problématique est exactement la même.

Métiers de bouche Famille Olortyari Dans cette famille sont regroupés les cuisiniers, les elfes qui s'occupent du maraîchage, les pêcheurs, les cueilleurs, certains chasseurs en font également partie… c'est la famille la plus nombreuse. On trouve également des elfes travaillant la céramique et certains qui travaillent le bois tant qu'il s'agit d'objets en lien avec l'alimentation.

Soigneurs Famille Cuilë Cundi On y trouve des chirurgiens ceux-ci sont affiliés à la famille, mais ce n'est pas le cas des mages/herboristes et alchimistes qui peuvent se consacrer à d'autres tâches. Il est malgré tout possible pour eux de choisir, en se revendiquant de la famille, de se consacrer uniquement au soin.

Bâtisseurs Famille Empanya Sivë Constructeurs, menuisiers, ingénieurs, architectes, tailleurs de pierre

Il existe d'autres familles illustres auxquelles on peut rattacher un domaine d'activité particulier, ainsi les familles Syn'Aesil, Oiari Ferinya et Sinn se sont spécialisées dans la magie.

La famille Nimrâdpador a fourni aux dirigeants du Royaume de Lin'Elenos de nombreux agents de renseignement.

Les alchimistes, herboristes, mages et ceux que nous nommons les transporteurs sont affiliés à aucune famille particulière.

L'Ordre du Soleil d'Argent

Loupe.png Article détaillé : Ordre du Soleil d'Argent

L'Ordre du Soleil d'Argent est une force militaire elfe issue du Royaume de Lin'Elenos. Son objectif est de lutter pour l'harmonie dans le monde. Tributaires de son histoire glorieuse, les membres actuels de l'Ordre cherchent à lui redonner ses lettres de noblesse sur Kandorya.

L'armée de Lyn'Elenos

Il existe une armée permanente qui n’a d’autre but que de veiller férocement sur la Forêt Millénaire. Gare à l’impudent qui se risquerait à abîmer la nature ou même chasser sans autorisation ! Il serait châtié immédiatement, en regard des lois elfiques sur le respect d’Aenea et de la nature.


Économie

Commerce extérieur

Le royaume de Lyn’Elenos possède des frontières avec les Marches d'Aëthéor, la cité Trigan, le Désert Medjay et l'Empire de Shinseiko.

Les échanges terrestres sont assez restreint: - Les relations économiques avec la cité Trigan et l’Empire de Shinseiko sont quasiment inexistantes depuis les conflits passés. - Les échanges avec le Désert Medjay sont nuls, les uns comme les autres ne s’étant jamais aventurés au sein d’un territoire aussi différent du leur. - Le commerce avec les Marches se fait essentiellement au sein de la ville de Taurë Fena (“Porte de la forêt”). Certains commerçants elfes se rendent régulièrement sur les marchés de la cité pour proposer leurs marchandises.

L’économie principale prospère grâce aux échanges fait dans les différents ports longeant les cotes elfes et la cité marchande d’Ost In Falassë.


Sociologie

Cycle de vie

Enfance

Durant les première années de leurs vies les elfe grandissent en compagnie de leur parents, ils apprennent à lire, écrire, compter, afin de pouvoir acquérir de nouvelles connaissance par eux même. Physiologiquement cette période de maturation est très proche de celle des humains.

Adolescence 15-100 ans

Durant cette période, les elfes passent le plus clair de leur temps en apprentissages de la magie (voir chapitre 5.c.ii sur le parcours d’un mage) ou d’artisanat divers, en vue du métier qu’ils souhaitent exercer une fois devenu adulte. Ils effectuent aussi un service militaire les préparant à défendre le royaume

Âge adulte 100 ans et +

Un elfe est considéré comme adulte à l’occasion de la fin de son premier siècle de vie. Pour marquer ce passage, une fête est célébrée. Rite de passage

A partir de ce moment, il exerce sa profession.

Rapport à la mort

Les elfes accordent une grande importance à la manière de vivre. Pour eux, la vie est précieuse et ils se doivent d’en faire un usage raisonné. La mort fait partie du cycle de la vie. Elle est inévitable pour eux comme pour les autres races. Ils respectent cet aspect de la vie, ainsi donnent-ils toute son importance à celle-ci. Toutefois, la perte de l’un des leurs est toujours difficile pour les elfes. De par leur longévité, les elfes tissent des liens avec de nombreuses autres créatures...


Croyance et traditions

La religion

Aénéa Lya’el fait le lien mystique entre la terre "Aénéa" et son peuple. En tant que « i Primia Te’enis , elle est la représentante d'Aénéa.

Il n’existe pas d’église ou de grade de religion chez les elfes, tels qu’on peut les voir chez les humains. Tous vénèrent Aénea et la prient en tout lieu d’Orya. Seuls ceux qui forment les druides humains sont nommés “Taur Amandil”. Ce terme n’est en aucun cas un grade mais bel est bien l'appellation d’un métier. Le respect de la nature

Le respect de la nature

Les hauts elfes, plus encore que leurs cousins eothirans, sont proches de la nature. Ils la vénèrent. C’est pourquoi aucun écart n’est toléré à l’encontre des visiteurs, fussent-ils druides. En effet, toute personne surprise à emporter, en souvenir de leur passage en Lyn’Elenos, quelque chose provenant de la Forêt Millénaire est châtiée très sévèrement, voire exécutée. Du fait de leur faible taux de natalité et de cette proximité naturelle et culturelle, il n’est cependant encore jamais arrivé qu’un elfe soit mis à mort. De même, de par leur profond respect de la Vie, les elfes n’ont prononcé la peine capitale que dans un seul cas, le plus grave de toute l’histoire du royaume.


La magie

Structuration

Chez les elfes de Lyn’Elenos, la magie est considérée comme une partie d’Aenea et est dispensée par le(s) Curuvar(i) (dans l’ordre croissant des “grades” (cf. règles de fief) : 1- Heru Curuvar (Maître Mage) : ils sont à la tête d’une Tour de Magie 2- Túra Curuvar (Grand Mage) : ils dirigent les Ecoles de Magie 3- Arata Curuvar (Haut Mage) : ils dirigent les Collèges de Magie 4- Ingolmo (tout court)(littéralement “Maître du Savoir” -> correspond à l’Archimage) : ils sont au nombre de 3 car ils dirigent les 3 seules Académies de Magie du royaume

Bien qu’il y ait qu’une seule sorte de magie, on peut distinguer trois approches différentes par les Académies. Ces dernières se répartissent comme suit : - L’Académie d'Ellébore, située à Oia Opelë, forme les Mornë Curuvari (“Mages Noirs”), spécialistes de la magie de combat. - L’Académie du Sureau, située à Ealas Ornë, forme les Lossë Curuvari (“Mages Blancs”), spécialistes de la magie de soin et défense. - L’Académie de la Silène, située à Minassë Enda, forme les Carnë Curuvari (“Mages Rouges”), spécialistes des enchantements.

Les autres lieux d’enseignement sont dispersés sur le royaume.

Parcours d'un mage

Des tests d'affinité et de sensibilité sont passés durant l'enfance. Durant cette période, une initiation à la magie est dispensée.

À l'adolescence, la formation de mage démarre réellement. Les 25 dernières années de cette période, l’apprenti mage entre dans l’une des trois académies, en regard du style de magie avec lequel il a le plus d’affinités. La plupart du temps, il s’y spécialise alors dans un secteur (rituels, invocations, herboristerie, etc.).

Organisation familiale

Natalité

Le taux de natalité elfique est très très faible. Il se passe généralement des décennies entre chaque naissance au sein d’une même famille.

Union

Les elfes, du fait de leur grande longévité, mettent du temps à choisir celui ou celle avec lequel ou laquelle s’unir.


Géographie

Capitale

Elle porte le nom de Elenos, qui signifie “Première Etoile” en Commun. Sa principale caractéristique vient de l’île flottant dans le ciel au dessus d’elle.

Capitale Lin'Elenos.jpg

Sur celle île, appelée Calaquendi Órë, est perché le véritable coeur politique, militaire et religieux du royaume. Certains hauts dignitaires ou représentants de grandes familles ont l’honneur d’y être reçus mais seuls Aenea Lyn’Ril, Aenea Lya’El et les Poica Ëalar y résident en permanence.

Atteindre Calaquendi Órë se fait à vol de scarabée géant. On y trouve:

  • Le palais d’Aénea Lyn’ril et Aénea Lya ‘el
  • Une garde d’honneur
  • Un arbre légendaire, accessible seulement à quelques élus. On raconte qu’on peut, en communiant avec lui, y déposer des pensées et des souvenirs. Cependant, cela ne semble plus fonctionner depuis un moment. Nul ne sait pourquoi.

Au sol se trouve la capitale économique du royaume. Les ressources arrivant des ports alentours y sont stockées et triées pour être réparties vers les cités. On y trouve :

  • Le siège de l’Ordre du Soleil d’Argent
  • Le Conseil des Corporations
  • Une grande place appelée “la Clairière”
  • Des logements
  • Des lieux de stockage de ressources par type (énergie, nourriture, armement, confection, etc.)
  • Des lieux d'échanges commerciaux (marchés, auberges, etc.)
  • Des services (bibliothèques, soigneurs, etc.)

Villes principales

Oia Opelë (“La Cité Eternelle”)

Le royaume de Lyn’Elenos compte quatre villes principales. Située au nord du royaume, Oia Opelë en est la première. Elle est dirigée par le Mornë Ingolmo (“Archimage Noir” ou, littéralement “Maître Noir du Savoir”).

Académie de l’Ellébore

Sa notoriété vient du fait qu’elle abrite l’Académie de l’Ellébore, qui doit son nom aux fleurs qui poussent autour d’elle.

Fleur d'hellébore

Cette académie forme les Mages Noirs, des spécialistes de la destruction et de l’offensive magique.

Ealas Ornë (“L’Arbre des Esprits”)

Ealas Ornë (“L’Arbre des Esprits”) Située près de la frontière sud ouest du royaume, Ealas Ornë est la cité la moins enfoncée dans la Forêt Millénaire. Elle est dirigée par le Lossë Ingolmo (“Archimage Blanc” ou, littéralement “Maître Blanc du Savoir”). Cette cité est reconnue car c’est en son sein que sont formés les druides.

Ealas Ornë

C’est un haut lieu de spiritualité. On y trouve très peu de bâtiments en dur. La notion de respect de la nature y est essentielle, plus encore qu’ailleurs dans le royaume. La légende prétend que c’est au pied de cet arbre qu’Aénéa est apparue aux elfes.

En outre, la notoriété de cette cité vient du fait qu’elle abrite l'Académie du Sureau, qui doit son nom aux fleurs qui poussent autour d’elle.

Fleur de Sureau

Cette académie forme les Lossë Curuvari (“Mages Blancs”), des spécialistes des soins et de défense magique.

Minassë Enda (“La Citadelle Centrale”)

Située au centre du royaume, Minassë Enda est la plus isolée des quatre villes principales elfiques. Elle est dirigée par le Carnë Ingolmo (“Archimage Rouge” ou, littéralement “Maître Rouge du Savoir”).


Minassë Enda

Elle doit sa reconnaissance à l’existence de l'Académie de la Silène, qui doit son nom aux fleurs qui poussent autour d’elle.

Cette académie forme les Carnë Curuvari (“Mages Rouges”) à la pratique de l’enchantement. Ces mages sont plus généralistes que leurs confrères des autres académies. A expérience égale, un Carnë Curuvar est moins puissant dans un type donné (offensive, soin, etc.). En revanche, il est capable de faire face à un plus grand nombre de situations différentes.

Ost in Falassë, la “Cité Marchande”

Surnommée la Cité Marchande, située à l’extrême sud-est du royaume, en bordure du Marais de Fangor, cette ville a la particularité d’accueillir un comptoir appartenant au Clan des Neuf Voiles.

Ost In Falassë, la Cité Marchande

Accordé par les elfes lors de la signature du traité de paix qui unit les deux factions depuis 1030, il prospère en bonne intelligence.

Villes secondaires

Taurë Fena (“Porte de la Forêt”)

Cette cité est une ville humaine dans le territoire des Marches d'Aëthéor, à l’ouest de Lyn’Elenos. Appelée Puyguernont par les humains, les elfes l'appellent Taurë Fena (“Porte de la Forêt”), du fait de sa proximité avec leur royaume.

On y rencontre de nombreuses boutiques et auberges qui entourent la place principale accueillant un immense marché. On y trouve de quoi se ravitailler avant un long périple et quelques objets rares provenant des marchands elfes.

Pour qui veut entrer en contact avec un elfe ou voyager au sein du royaume de Lyn’Elenos, c’est le passage obligé.

Les ports de guerre

Ces ports sont au nombre de deux et se nomment Noá Londë (“Vieux Port”) et Lamba Londë (“Port Secret”). Le premier se situe dans la baie au nord d’Ost In Falassë. La seconde est au bord de la rade au nord de Lyn’Elenos.

Dans ces deux ports mouillent les navires de guerre hauts elfes. Les plus gros d’entre eux sont amarrés à Lamba Londë. Ce sont deux éléments stratégiques de la défense du littoral elfe.

Chronologie

  • 160 : Les humains découvrent le Royaume de Lin’Elenos. Cette forêt est désormais reconnue comme territoire Elfe.
  • 272 : Pacte de non-agression entre l’Empire de Shinseiko et le peuple de Lin’Elenos.
  • 315 - 320 : Une pandémie d'origine inconnue ravage Orya.
  • 480 : Une patrouille de quatorze éclaireurs de Lin’Elenos disparaît aux abords de la frontière avec les territoires de Lormak.
  • 900 : Orya connaît un été exceptionnellement sec.
  • 1000 : Des chevaucheurs de loups du Royaume de Lormak infligent une sévère défaite aux Elfes de Lin'elenos.
  • 1003 : Signature d’un traité de non-agression entre les flottes des Marches d'Aëthéor et celles du Royaume de Lin’Elenos et d’un traité de non-agression maritime avec l’Empire de Shinseiko.
  • 1012 : Eclipse totale du soleil.
  • 1030 : Signature d’un acte de paix entre le royaume de Lin’Elenos et le Clan des Neuf Voiles.
  • 1125 - 1130 : Guerre entre Lin'Elenos et les trigans, déclarée par ces derniers.