De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Elkan de Vendavel
Identité
Nom: Elkan
Surnom: Elkan de Vendavel
Race: Humain
Origine et Famille
Parents: Inconnus
Origine : Baronnie de Nussardie
Originaire des Baronnies de Soriak
Allégeances
Régent de la Régence de Vendavel
Général de Nussardie
Régent de la Cité de Vendavel
Hors-jeu
Compte wiki : Elkan
Type: Personnage Joueur
(modifier)

?






Histoire

Elkan est un orphelin. Il a été élevé dans un monastère du culte de l'unique, dans la baronnie de Nussardie. A ses 12 ans, étouffé par l’endoctrinement de l’unique, il s’enfuit du monastère. Il vécut sur les routes pendant une année complète. Ne voulant pas mendier, il volait pour survivre, et dormait caché, dans des étables ou des maisons abandonnées. A force de détrousser les marchands, il fut connu dans les villages qu’il fréquentait. Il dut fuir dans la forêt.

Un soir, alors qu’il dormait, il fut attaqué par des hurlements de loups. Il se réveilla juste à temps pour grimper à un arbre avec qu’une meute l’encercle. Il fut sauvé par un membre des loups de Nussardie, qui abattit toutes les bêtes. A partir de ce jour, Elkan rejoignit le régiment des loups de Nussardie. Il écuma les forêts, traquant les braconniers et les contrebandiers. Les Loups le nourrirent, lui apprirent à se battre et à survivre en forêt. Pour Elkan, ce sont les loups de Nussardie qui lui sauvèrent la vie, et il leur voua une reconnaissance éternelle, ainsi qu’à la nation qui le nourrit et l’éduqua. Mais malgré cela, la nature impatiente d’Elkan le rattrapa. Il se sentait emporté par une routine, chaque jour, bien qu’animé par les chasses et les patrouilles, finissait par ressembler à l’autre.

1250

C’est alors que l’appel pour le départ en Kandorya parut. Pour lui, ce fut la manière parfaite de sortir de cette routine tout en continuant à servir sa nation. En Kandorya, il rencontra Hanibale du Faastrad. Les deux hommes se lièrent d’amitié, et Elkan suivit Hanibale. Il le supporta et le conseilla lorsqu’il donna l’impulsion pour rassembler les peuples du Vent d’Ouest sous la bannière de Vendavel. Hanibale le nomma alors Maréchal de Vendavel, alors que lui-même était devenu Régent.

1252

Lors d’une attaque de barbares, Hanibale se sacrifia pour sauver la vie d’Elkan. De par ce fait, Elkan fut propulsé au rang de gouverneur militaire de Vendavel, le temps qu’un nouveau régent soit élu. Il tint la ville aussi bien qu’il put, mais ne se sentit pas prêt pour briguer la régence. Alors que Childéric de Rosépine s’est révélé être candidat à la régence, Elkan tenta tout de même le tout pour le tout, et se présenta au dernier moment à l’élection. Il y fut battu à plate couture.

Beau perdant, il retourna aux affaires de la Nussardie. Mais l’année qui suivit, durant le règne de Childéric, ne fut pas satisfaisante. Ce régent ne savait pas gouverner. Il était timoré, cherchait à maintenir sa position plutôt qu’à faire avancer la ville vers de nouveaux horizons. Alors Elkan discuta avec chacun des archontes de Vendavel, s’assura de leur support, et un vote de destitution à l’encontre de Childéric fut appelé. Elkan fut élu Régent de Vendavel, à l’unanimité. De nouveaux défis s’offraient à lui.

Lors de l'attaque de l'empereur des marches contre Vendavel pour s'assurer de l'allégeance des baronnies de Soriak, il était présent pour défendre la ville. Lorsque la bataille fut perdue, il décida de se rendre, et certains de ses citoyens le suivirent. Il fut prisonnier du camp des flammes blanches, et lors d'un simulacre de procès il défendit les peuples de Vendavel de la folie d'allégeance de cet empereur. Il fut convenu que les peuples de Vendavel originaires des baronnies de Soriak et des marches d'Aëthéor reniaient toute appartenance à leurs anciennes nations, et crééaient en Kandorya de nouvelles nations autonomes.

1254

Lors de l'année qui suivit, il donna la citoyenneté aux gitans Patanegra, et poussa le concile à s'ouvrir aux nouvelles communautés. Il réforma le système d'impôt et réussi à établir un équilibre budgétaire à la ville. Une nuit, une attaque de morts vivants de grande envergure mis à l'épreuve les défenses de la ville. On ferma les portes le temps de rassembler les portes, puis on réouvrit pour tenter de repousser les êtres maudits. Archibald Pragma réssucité apparu, et mis au défi les habitants de le combattre. C'est Elkan qui releva le défi et combattit le pragma. Il remporta son combat haut la main, et les morts vivants furent défaits.


Aux foires d'automne et de printemps qui suivirent, Elkan travailla à attirer à Vendavel le plus de gens possibles. C'est ainsi que le guet d'Edenorya, outré par les mauvais traitements dont ils étaient victimes, ont décidé de rejoindre la cité libre sur l'offre du régent. On dit aussi que Elkan rencontra lors de cette foire, des émissaires de la compagnie grand griffe, des flammes blanches, et même du vide. Ce qui fut décidé pour eux n'a pour l'instant pas été dévoilé...

1255

Avant la 6e grande foire, Elkan se rendit compte qu'il n'était pas possible de gouverner seul une ville telle que Vendavel. Il décida alors de constituer sa chambre de la régence parmi les citoyens de Vendavel. Cette chambre de la régence ne sera annoncée qu'au début de la 6e grande foire, avec l'élargissement de la cité à de nouvelles factions...