De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Elia'Is Pragma
Elia'Is.png
Identité
Nom: Elia'Is Pragma
Surnom: Reine de Kandorya
Race: Pragma
Origine et Famille
Frères et sœurs: Salamos Pragma
Daerys Pragma
Enfants: Verona Pragma
Originaire de Kersis'kal
Allégeances
Membre de la Famille Pragma
Rang & Renommée
Titre(s): Reine de Kersis'kal
Reine de Kandorya
Hors-jeu
Type: Personnage Non-Joueur
(modifier)

?






Elia'Is Pragma est la matriarche de la famille Pragma. Elle dirige sa famille aux côtés du patriarche Salamos Pragma et de sa sœur Daerys Pragma avec qui elle entretient des rapports conflictuels depuis des milliers d'années. Connue sous le nom de "Reine de Kandorya", elle est entourée des Gardiens de Kersis'kal et de ses servantes lorsqu'elle participe aux foires annuelles d'Edenorya.

Biographie

Nul ne connaît son visage en raison du voile noir qui masque en partie ses traits. Elle se définie comme la Reine de l’ancienne Kersis'kal. Avertissant les colons que cette île qu’ils nomment Kandorya courent un grand danger, elle est entourée par un cercle protecteur qu’elle nomme les Gardiens. Elle s’est opposée à La Collectionneuse et ses champions ont dû affronter en duel ceux de La Collectionneuse. Duels entre les Gardiens et les Veilleurs

Lors de la bataille finale, la Reine et ses Gardiens contrèrent les forces de la Collectionneuse et remportèrent la victoire.

Famille Pragma

La famille Pragma, comme toutes les familles, est fortement composée d'éléments individualistes luttant pour le pouvoir et le contrôle sur la famille elle-même ou bien sur l'ile de Kandorya (voire le monde).

Si certains éléments ont des rapports très cordiaux avec la majorité des membres de la famille, comme Gwendaëlle Pragma, d'autres, comme Shekmet Pragma sont traités en parias.

Elia'Is Pragma ne connait aucun conflit au sein de la famille. Seules certaines piques verbales qu'elle entretient avec sa sœur cadette Daerys Pragma viennent égailler son quotidien familial.

Descendance

La moitié de la famille Pragma partage son sang, l'autre moitié descendant logiquement de sa sœur. Elle eut de nombreux enfants avec son frère Salamos Pragma, et nul ne saurait compter le nombre de petits enfants, neveux, nièces, et autres descendants disséminés sur Orya ou bien encore en stase sur Kandorya.

Enfants

Petits enfants (etc.)

Diplomatie et relations

Suite au réveil en 1250 de la Reine, et de quelques uns de ses gardiens survivants à l'invasion du vide 1000 ans plus tôt, de nombreux peuples ont pris position pour ou contre elle.

Protectorat

Le protectorat (sous l'impulsion de Chasseur et de la compagnie franche du Lys Noir) désigna Elia'Is Pragma comme religion officielle du Protectorat et commença la construction de chapelles à sa gloire et à son culte sur certains fiefs.

Neuf voiles

Tout comme au Protectorat, un fief côtier appartenant aux membres de la délégation ennéenne entreprit de construire une chapelle.

Lames de la Dame

Fraternité formé de personnes liées par un idéal commun, certains membres des lames de la Dame ont reconnu en Dame Elia'Is leur divinité, et la vénèrent. En 1252, Kala Haad se présente même aux épreuves de la Jaartah afin de devenir Gardiens de Kersis'kal et devient légat de la Lumière. Une Chapelle a également été construite en l'honneur d'Elia'Is Pragma sur le Fief du Val des Lames.

Gardiens de Kersis'kal

Gardes personnels, gardes du corps ou encore garde prétorienne, un Gardien de Kersis'kal est un colon frappé d'une marque élémentaire et d'un sens du devoir implacable envers l'ile de Kandorya, sa population, et sa reine.

Chaque gardien est frappé d'un élément ( chaleur, froid, lumière, ténèbres, mouvement, stase, terre, air) et est accompagné d'un suppléant, appelé légat. Les légats et les gardiens disposent de pouvoirs magiques uniques, selon leur rôle de gardien ou légat, et en fonction de leur élément.

Mécénat

Les membres de la garnison d'Edenorya rapportent que Dame Elia'Is a fait preuve d'une grande générosité envers eux et les orphelins de la garnison dont elle a accepté d'être solidaire, au moins financièrement.