De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Elfe noir
Identité
Caractéristiques : Humanoïde bipède
Oreilles pointues
Peau foncée tirant sur le noir
Chevelure argentée
Habitat : Cités souterraines
Longévité : Plusieurs centaines d'années
Habitat
Nation : des Royaumes de Dun'Tor
Continent : Orya
Kandorya
Effectifs : 6
(modifier)


Généralités

Personnalité et attitudes

D'un naturel froid et détaché, les elfes noirs servent généralement leurs propres intérêts. La plupart des elfes noirs n’ont pas ou très peu d'empathie. Dès leur jeune âge, on leur enseigne à ressentir du plaisir dans la souffrance des autres. La plupart d’entre eux se délectent à torturer et à faire souffrir pour la cause de leur peuple, du moment que cela nourrit leurs ambitions. Les autres deviennent froids et détachés ou développent un comportement sadique et vicieux. Ils sont fourbes et cruels envers ceux qui leurs manquent de respect ou qui les trahissent, et il n'est pas facile d'obtenir leurs respects.

Pour un elfe noir, la colère est le compagnon de tous les instants. Certains la canalisent et l’utilisent brute, leur donnant alors la force pour persévérer sur les adversaires. D’autres apprennent que la colère peut être froide et calculée. Ils la cachent alors, attendant les opportunités de vengeance. Certains utilisent les deux, selon la situation, mais le résultat est toujours le même : la revanche. La vengeance est une forme d’art pour les elfes noirs, mais aussi un culte envers la déesse Geldrak. Elle peut être immédiate comme elle peut prendre des siècles. Elle peut être longue et douloureuse ou indolore et mortellement rapide. Tous les elfes noirs apprécient une vengeance bien exécutée, même s’ils en sont la cible. Chaque elfe noir détermine son style favori à un certain âge, l’utilisant comme une sorte de signature et d’avertissement pour les autres.

Tous les elfes noirs détestent d’une façon ou d’une autre les autres elfes. Ils entretiennent une rancune depuis des millénaires envers eux.


Théologie

Taldriirn : Déesse, mère de tous. Elle est celle des souffrances et des douleurs . Elle est souvent représentée par une hydre à multiples tête.

Les elfes noirs créent d’impressionnantes fresques sur leur peau avec des cicatrices, faisant partie intégrante d'un culte envers Taldriirn. Ils créent ces dessins en coupant soigneusement l’épiderme avec un scalpel, puis font cicatriser la plaie avec un mélange à base de champignons.

Les « tatouages » cicatrisés ou scarifications sont souvent complexes et très imaginatifs. En variant l’épaisseur des coupures, le type de lame et le mélange fongique utilisés, les elfes noirs peuvent faire varier la taille, la largeur et même la texture des cicatrices. Les maîtres cicatriseurs peuvent même changer, par leurs textures, les traits d’une personne. Les elfes noirs se rendent souvent chez les cicatriseurs après une bataille, lorsqu’une blessure ne s’est pas guérie proprement. Après une administration douloureuse, la marque la plus laide peut se transformer en gravure d’une enviable beauté.


Société

Hiérarchie sociale

La société elfe noire est matriarcale. De fait, les femelles y sont considérées comme supérieures aux mâles.

Malgré la nature chaotique des elfes noirs, la hiérarchie sociale est très rigide et stricte, organisée en groupes et castes. Les nobles forment les maisons et les marchands forment les clans. Les strates sociales sont virtuellement immuables. Un elfe noir peut progresser au sein de sa caste mais il ne peut qu'exceptionnellement la surpasser. Les drows cherchent continuellement à augmenter leur position dans la société et aux yeux de Taldriirn. Les drows sont loyaux envers le dirigeant mis en place, tant que celui-ci fait démonstration de son influence.


Relations extérieures

Toutes les autres races sont considérées inférieures et sont au mieux des outils qui doivent être utilisés ou détruits. Les drows appartiennent à la race doyenne du monde et ils le savent. Ils sont fiers et orgueilleux quand ils entrent en relation avec les autres peuples. Ils peuvent faire des alliances avec d’autres races.


Traditions et usages

Alimentation

Vivant dans un pays peu fertile, les elfes noirs ont une alimentation peu variée, principalement composée de viande et de champignons. Ces derniers sont cultivés en souterrains. Au fil du temps, ils élaborèrent de nombreuses recettes pour cuisiner les innombrables variétés de champignons, dont ils sont immunisés à la majorité des toxines. Du vin au ragoût à base de champignon, les drows ont su apprêter cette plante fongique afin de satisfaire leur goût raffiné et exigeant. Néanmoins, la cuisine elfe noir s’avère très épicée.


Arènes

Le combat est un art et les elfes noirs se distraient habituellement en regardant de bons combats sanglants. De ce fait, plusieurs villes drows possèdent une ou plusieurs arènes. Celles-ci sont de toutes les formes et grandeurs. Certaines sont de simples fausses de combat communes aux combats de gladiateurs. D’autres sont formées de grandes stalactites ou stalagmites pour organiser les grandes batailles appelées « le seigneur du pilier ». À ciel ouvert, les dédales semblables à des donjons sont communs et sont magiquement encastrés dans les zones à l’extérieur des villes. Des centaines de milliers drows viennent assister à ces combats et placer leurs paris sur les compétiteurs. Les combattants de l’arène peuvent être des esclaves, des gladiateurs de carrière, des monstres capturés ou des êtres conjurés. Les arènes aident à assouvir la rage de sang des elfes noirs et à éviter qu’ils ne se retournent les uns contre les autres durant les périodes de paix relative.


Esclavage

L’esclavage est la base de la société elfe noir. Les esclaves exécutent toutes les tâches mondaines de nutrition et de maintien des villes et sont considérés comme indispensables. Dans certaines régions, le nombre d’esclaves dépasse largement la population drow, et souvent de plusieurs fois.Les elfes noirs s’inquiètent beaucoup moins de la santé d’un serviteur que les autres peuples esclavagistes. L’esclave n’est pas pour eux un bien commercial ne devant pas être endommagé, mais simplement une paire de main. Si l’esclave est tué, il y en a des milliers d’autres qui peuvent le remplacer. Les esclaves peuvent porter des armes uniquement lorsque leur maître les en autorise. Les humains, surtout les artisans, sont des esclaves précieux, mais sont considérés comme dangereux. Les drows mettent rarement les elfes blancs en esclavage, préférant simplement les massacrer. Les esclaves sont habituellement capturés comme prisonniers de guerre ou lors de raids et de pillages. Les elfes noirs considèrent inacceptable de mettre un membre de leur peuple en esclavage et sacrifient les traîtres plutôt que de les réduire à la servitude.