De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Diégo
Identité
Nom: Diégo
Surnom: Chose
Origine et Famille
Originaire du Saint Empire d'Aëthéor
Allégeances
Membre de la Horde Primale
Hors-jeu
Type: Personnage Non-Joueur
(modifier)



?






Titres

J'ouvre les yeux a bord d'un navire, débarquant au port d'Edenorya, j'ai beau chercher dans ma mémoire plus aucun souvenir de là où je viens ni se que je viens faire dans se port, fouillant mes poche je trouve une lettre cacheter une sceau portant une rose et plusieurs menu paperasse prenant connaissance de qui je suis je suis un conseiller, je doit retrouver un certain Josef de Rosépine, pour me mettre a sont service, la lettre cacheter doit apparemment m'introduire auprès de lui. […] cela fait maintenant 1 ans que je suis au service de Josef de Rosépine, il a discerner certain talent chez moi qui devait venir de mon ancienne vie, je m'occupe des affaires non publique je suis plutôt douée pour cela, m'occupant des besogne que mon maitre ne peu exécuter de lui même. […] mon maître m'as envoyer a l'arcanium afin de surveiller ses académiciens est savoir comment avance leur recherche je me suis bien intégré chez eux j'ai maintenant une bonne connaissance des lieux je dénébule dans les bâtiment de temps à autre des voix comme éthéré se fond entendre il semble que Sévrus soit capable des les entendre aussi il lui arrive même de tenir une discutions avec . […]

mon maître a quitté le pouvoir ma demandé de de partir sur les routes pour ne pas que l'on m'identifie a lui je chaparde de ci de là a travers le continent pour survivre. J'arrive dans une petite ville d'on le nom et effacer le panneau a moitié décrocher, le genre de bourg ou on a pas envie de s'éterniser. J'entre dans l'auberge peu remplie 2 poivrots locaux, le gérant de l'auberge. Je me prend une picrate local me pose dans un coin du bar et je m'informe de la localité et des mœurs local, demande si il y a une chambre pour la nuit, il me répond que oui cela ferai un or et 2 argent a se prix le repas est compris. Cuvant ma bière ne tardant pas a me couché je monte. A mon réveille entrouvrant les yeux je vois ma chambre couvert de sang m'habillant promptement je descend promptement les escaliers, et découvre les gens du bar démembré a travers tout le bar, a peine ai-je passer la dernière marche que la garnison franchis la porte, sans réfléchir le saute par la fenêtre m'enfuyant a travers le village allant dans la forêt passe plusieurs buisson et me retrouve nez a nez avec une pointe d'épée je me stop net. Une délégation elfe noir pensant mon heur arriver je n’eut qu'une idée me constituer esclave non pas que les elfe noir soit les maîtres les plus sympathique il m'offrait un salut du destin bien plus convenable qu'une pendaison sans aucune forme de procès. On m’amena à la matriarche qui sonda le fond de mon esprit et vis le potentiel en moi. Elle me fis mettre en malle et décidât qu'il serai temps de me dresser plus tard. Arrivant a leur destination il me sortir de la mal pensant que la situation me permettrais je tenta de échappé qu'elle faute cela fut je me fit rappeler a l'ordre une puissante douleur me traversa le corps me tordant au sol. « Tu es a moi maintenant et sache que tu es plutôt un bon partis, tu sera a moi pour mon usage personnelle » […]

Les années passe au service de ma maîtresse elle me fait de plus en plus confiance, a force je ne ressent plus la douleur les sévices que j'ai subit on l'aire d'avoir fait de moi une homme résistant a la douleur (j'y ressent même du plaisir). Maîtresse me laisse de plus en plus de liberté elle s'est rendu compte que je pouvais avoir mon utilité, j'ai repris mon ancien travail mais avec un maître différent. Je me vois confier « l'apprentissage » des nouveaux venu dans le cheptel, j'ai même reçut l'autorisation d'entré dans des guildes, se qui me permet de me représenté à l'arcanium en prétendant m'être absenté pour une étude que la Géopolitique de La Horde Primal, et d'autre guilde. A chaque foire maîtresse m’emmène avec elle pour faire ses menu course. Je ne le dit pas a ma maîtresse mais j’entends les voix de l'arcanium dans sa demeure.