De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Confrérie des Porte-lumière
"Pour la lumière !"
Blason porte lumières.jpg
Structure
Organisation : Ordre de paladins
Spécialité : Chasse aux daemons
Régime : organisé en caste interne
Instance dirigeante : Le Cercle intérieur
Représentant : Coteaz Lionsword
Fondation : An 850 (408 ans)
Alliance
Originaire des Marches d'Aëthéor
Faction : Edenorya
Présent(es) sur : Orya et Kandorya
Recrutement
Frais : Aucun frais
Recrutement : Permanent
Population et culture
Effectif : 10
Race majoritaire : Humain
Personnalité(s) : 1
(modifier)



Dogme

La confrérie veille sur la création tout entière pour la protéger contre les attaques des ténèbres, des démons, et autres créatures extra-planaire néfaste. Elle regroupait des milliers de membres éparpillé sur de par le monde afin de pouvoir faire valoir les actions de la confrérie partout. Elle suit la volonté de la lumière, qui la guide dans sa lutte contre les ténèbres.

N'étant ni divinité, ni une entité, la lumière est une puissance issue de l’incarnation même de tout ce qui est noble et juste. Son concept même est étrange mais bien que n’étant pas définie comme une chose palpable ou représentable, elle semble donné son pouvoir au valeureux qui servent sa cause: défendre la création en luttant activement contre les ténèbres.

Si les ténèbres représentent tout ce qui est mauvais, la lumière en est son extrême opposé. En 850, Elle se manifesta sur Orya à Gherin Daigo, et lui commanda de former un ordre militaire visant à lever une armée de ses champions pour affronter dans ce plan toutes créatures des ténèbres et leurs serviteurs. Depuis, la confrérie des porte-lumière traques les ténèbres sans relâche, dispersant l’influence de la lumière partout sur leur passage.

Partout ou les justes se dresse, la lumière les soutiens, parfois simplement en leur épargnant la peur, d'autre en leur accordant des capacités extra ordinaire l'espace d'un instant suffisant pour accomplir sa volonté.


Histoire

Origines

Créé en l'an 850 par le seigneur Daigo, suite à la visite de la Lumière, le sanctuaire se trouvé au sud des marches d'Aëthéor. De ce lieu la confrérie envoyait ses paladins et autres serviteurs partout dans le monde pour lutter contre leurs ennemis ou qu'ils se trouvaient.

Le seigneur Daigo fut trahis par son frère nécromancien qui convoité l'héritage de leur père. Ce dernier fit assassiné leurs parents, et les serviteurs du château. Daigo et une pogné d'homme survivant affrontèrent alors les abominations que son frère déchu envoya et mis fin à sa folie en le mettant à mort. C'est durant ce duel désespéré que la Lumière apparut a Daigo, puis une fois avoir vaincu le serviteur des ténèbres qu'était devenu son chère frère, elle lui commanda de créer un ordre pour affronter la noirceur du mal en ce monde. Ainsi fut créer la confrérie des porte Lumière.

Reconstruction en Kandoya

Suite à la destruction d'Orya par les Mulkesh, la confrérie et son sanctuaire était presque anéantie. Ses derniers membres sur Kandorya se regroupèrent très vite. De la, elle construit un nouveau sanctuaire pour renaitre de cette catastrophe majeur, et permettre de poursuivre sa mission au nom de la lumière.

Initiateur du projet parmi les survivants de la confrérie, Coteaz Lionsword devint le nouveau grand maître de la confrérie par intérim, en attendant que le dernier grand maître soit retrouvé ou que sa mort soit confirmé.

Lors de leur premières aventure suite à la perte du sanctuaire d'Orya, La confrérie rentra en contact avec l'Arcanium pour obtenir des réponses aux divers événements qui frapper l'île. L'Arcanium fut alors séduite par leur ordre et leur offrant l'opportunité de les hébergé, en échange de quoi ils devraient partager leur savoir avec eux. Et ainsi, l'Arcanium et la confrérie devinrent colocataire. C'était une aubaine pour la confrérie qui chercher désespérément un lieu dans lequel se mettre en place pour être en mesure de réalisé leurs missions. Leur lien au fil du temps se sont resserré et les deux entités sont devenu de proches allier. C'est donc contre l'Arcanium que fut entreprit de construire un nouveau sanctuaire.

Organisation

Organisation actuelle

Dirigée par Coteaz Lionsword, la confrérie tente, malgré ses effectifs réduit, de redevenir un phare dans la nuit pour tous, un bouclier inébranlable pour le monde, et une source d'espoir contre les ténèbres. La confrérie est organisé en quatre castes. Chaque caste gère des spécialistes et l’ensemble est dirigé par un conseil de chaque dirigeant des différentes caste appelé le cercle intérieur. L'on trouve ainsi:

Caste guerrière

La caste guerrière est le bras armée de la confrérie. C'est en son sein qu'est former l'élite des combattant de ce monde. Ces combattant se divise en deux groupes, les paladins et les vives lames. Chacun d'entre eux possédant ses traditions, ses façon de faire et ses caractéristique propre.

Les paladins sont les moins nombreux, corps d'élites dans lequel rare peut prétendre appartenir, ils sont des parangons de pureté et de justice. Enfermer dans d'épaisse armure d'argent béni et sanctifié par la Lumière, les paladins sont des combattant lourd dont la résistance et l'endurance les mets à l'épreuve de presque tous les adversaires. Maniant des armes dévastatrice emprunt de la puissance de la Lumière, leur pureté et leur arsenal en fond le guerrier ultime pour affronter démons et autres horreurs extra planaire. Derrière leur gigantesque pavois, c'est plus que de terribles adversaire qui se tiens, se sont aussi des érudits. Bercer dans les arts mystiques, les paladins ne sont pas doué de puissance magique comme les mages, mais leur étude de la Lumière et leur pureté d'âme particulière les rends très proches d'elle, si proche qu'il en sont accompagné en permanence. Leur instant d'héroïsme se transcendant en miracle, leur courage en aura d'inspiration pour les autres, leur sagesse se projetant sur leur entourage. Les paladins sont le cœur de la confrérie, bien qu'ils n'en sont pas les plus nombreux. Ils officient beaucoup en tant que contacte auprès de l'extérieur, leur éducation les placent dans un rôle presque diplomatique.

Les plus anciens et sage d'entre eux méritent le révéré statut de champion. Champion n'est ni un grade ni un privilège, simplement la reconnaissance des autres de leur expérience et de leur expertise.

Lorsqu'un initié choisit la voie du paladin il devient alors l'écuyer de l'un d'entre eux. Il sera former, entraîné, instruit et préparer par celui ci. Une fois qu'il en sera digne, alors le paladin demandera à ce qu'il soit reconnue non plus comme écuyer mais comme paladin à son tour. Ce temps d'apprentissage, de formation et d’entraînement peut être très long, généralement seul ceux ayant commencer très tôt parvienne à devenir digne d'être paladin. Si lors d'une quête n paladin vient à tomber, alors son écuyer doit terminer la quête, s'il y parvient il devient alors paladin à son tour.

L'autre visage de la caste sont les vives lames. Les vives lames ne sont pas érudit comme les paladins, ils ne sont pas particulièrement proche de la Lumière non plus, mais il consacre leur existence entière au combat pour la servir. La ou le paladin est lourd et puissant, le vive lame est rapide, agile et dispose d'une technique poussé et perfectionné par des années d’entraînement et d’expérience. Les vives lames sont les éléments de combat rapide idéal dont à besoin la confrérie pour des actions de guerres exigent des hautes performance en matière de capacité martial et de manœuvre, ce qui fait d'eux les troupes de choc de la confrérie. Véritable survivaliste, les vives lames sont des rangers entraîné pour réaliser leurs prouesses martial jusque dans les environnements les plus hostile. Capable de survivre des jours entier dans la nature, de devenir invisible grâce à leur agilité et technique de furtivité, de fondre avec une vitesse inouï sur leurs ennemis, les vives lames sont de redoutable guerrier capable de toutes les manœuvres qu'il soit.

La protection légère des vive lame les rends plutôt fragile, mais leur adresse leur permet d'esquiver la plupart des coups. La ou le paladin est suffisamment résistant pour affronter bien plus d'adversaire qu'un guerrier conventionnel, le vive lame excellent dans les combat de duel, dans lequel ils parviennent à rapidement prendre l'avantage grâce à leur technique.

Suite à des sélection extrêmement difficile, une rare poignée d'entre eux peuvent atteindre le statut de solitaire. Les solitaires sont l'équivalent des champions paladin, à la différence qu'ils sont employé comme une arme mortelle pour des opérations clandestines requérant des talents de guerrier poussé à l'extrême. On dit d'eux qu'ils peuvent attraper les flèches en plein vole et taillé chacune des artères de leur ennemis avec une tel vélocité qu'il ne s'en distingue qu'un seul mouvement. Il sont des duelliste mortelle face auquel nul ne peut espérer vaincre.

La caste guerrière est dirigé par le grand maître, un paladin choisit par le cercle intérieur pour diriger la caste mais aussi présider le cercle intérieur. Il prends les décision dans la gestion des efforts de la confrérie. Il décide sur conseil du cercle les quêtes et dossier à traiter.

Caste des pieux

La caste des pieux se compose de deux groupes : les mages, et les inquisiteurs. Le groupe des mages est composé de magelames qui ont pour but de participer aux quêtes comme la caste guerrière en apportant leur soutient magique au combat, et des mages qui cherchent à participer à l'évolution en termes de connaissance magique de la confrérie tout en accompagnant également les suites partant en quête pour offrir leur appuis magique. On retrouve ces derniers notamment dans l’étude ou dans l’élaboration de nouveau sort.

Le groupe des inquisiteurs, quant à lui, est un corps d’enquêteurs qui vont sur le terrain pour trouver des indices et résoudre les divers investigations, ils sont souvent accompagné des acolytes, leur apprenties.

Dans la caste des pieux, bien des catégories possèdent un symbole, généralement emprunt à leurs traditions. Les magelames ont toujours avec eux de longue lame dans laquelle il canalise leur puissance magique au combat, les mages ont un œil bleu tatoué sur le front.

Lorsqu'un initié souhaite suivre la voie de l'inquisiteur, alors il devient acolyte, et est sous le mentorat d'un inquisiteur qui le formera entièrement.

Dans le cas des mages et mages lame, l’initié n’appartient à aucun des groupes, il va suivre pendant deux ans des entraînements auprès de tous les groupes avant de choisir le sien au cours d’une cérémonie. Après quoi, il doit passer une épreuve pour voir s’il est digne de le rejoindre. S’il réussit il devient alors un apprentie, sinon il doit recommencer son entraînement.

L'apprentie appartient à un groupe et est au service d’un membre expérimenté. Quand il se sent prêt, l'apprentie peut demander à son mentor de le mettre au défi. Le mentor doit alors choisir une épreuve. Si l'apprentie la réussit, il devient à son tour un mage ou mage lame, sinon il ne peut pas retenter sa chance avant cinq ans durant lesquelles le mentor lui donne des taches plus ardues à accomplir pour qu’il devienne meilleur.

Un mentor peut dirige un ou plusieurs initiés et leur donne des conseils. Chaque groupe doivent élire trois membres qui siègent au haut conseil. Ces membres sont nommé archimage, archimage lame, et seigneur inquisiteur. Ce conseil est présidé par l'augure. Durant ces conseils, on présente les nouvelles découvertes magiques et les rapports sur les enquêtes pas encore résolues et présentant un danger tout particulier ou des besoins pour mener à bien les investigations. A la droite de l’augure se tient le plus expérimenté des archimages, et a sa gauche celui des seigneurs inquisiteurs. Tous les cinq ans, une nouvelle élection est mis en place pour élire les nouveaux membres du conseil.

La caste set dirigé par l'Augure, il est la voix de la Lumière. Elle lui offre des visions de l'avenir dans lequel se trouve des événements marquant concernant la lutte contre les ténèbres. Mais ces visions sont flou parfois étrange, souvent incompréhensible à première vu. C'est la que le rôles des archimages prend tous sont sens, ils ont la charge d’analyser et d’interpréter les visions, afin d'en tirer les informations nécessaire et utile.

Caste des érudits

La caste des érudit est la caste la plus petite en terme d'effectif, mais chaque autres castes la consulte régulièrement pour son savoir. En effet, la caste des érudits est dépositaire du savoir de la confrérie, de son histoire et de ses traditions.

La caste est divisé en deux spécialités, les archivistes et les reliquaires. Les archivistes sont semblable à des bibliothécaire, spécialisé dans l'étude de la lutte contre toutes les formes de créatures extra planaire, démoniaque, spectral etc... Tout ce qui peut servir aux autres castes pour réussir leur mission difficile et périlleuse. Ils sont les gardiens des ouvrage de la confrérie relatant le savoir ancestrale accumulé au fil des siècles. Il veille également à ce que les traditions et que la confrérie ne s'éloigne pas de son but. Les archivistes sont sage et leur conseil valent leur pesant d'or. Lorsqu'un initier intègre la branche des archivistes il débute en tant qu'épistolier. Les épistoliers assiste les archivistes dans leurs tâches et dans leur études, apprenant ainsi tout ce dont ils ont besoin de savoir pour être capable de le faire eux même en total autonomie.

Le quartier de la bibliothèque est un endroit calme et silencieux dans lequel il est interdit de parler à voix haute pour ne pas déranger les études en cours.

L'autre branche, celle des reliquaire s'affaire également à l'étude et la conservation mais pas de grimoire, mais d'objet. Les reliquaires sont les gardiens des reliques sacrées, touché par la Lumière. Ils les étudient afin d'en comprendre leur mystère et ainsi les confier pour les meilleurs performance possible dans les bonnes situation. Car chaque relique c'est vu octroyé des pouvoirs ou effet différents dont certain nous échappe encore dans leur étendu. C'est donc le rôle des reliquaire de répertorier, classer, conserver et étudier ces reliques. L'autre partie de leur office concerne l'opposé de la première. Répertorier, classer, conserver à l'abri de tous dans le plus grand des secrets les artefact maudit, démoniaque ou emprunt d'une énergie destructrice ne pouvant être détruit. Ils sont alors confiné dans le reliquaire interdit, une pièce secrète dont seul les reliquaires et le cercle intérieur connaisse la localisation. Le reliquaire interdit était autrefois gardé en permanence par des cuirassier paladin, dont la veille éternel n'a jamais faillit une seul fois. Les reliquaire ayant accès à cette partie interdite sont appelé les reclusionnaires., et son particulièrement choisit pour leur pureté et leur incorruptibilité afin de ne jamais succombé au tentation des artefacts de malheur qu'il conserve.

Lorsqu'un initier choisit de devenir reliquaire il devient alors un apprentie reliquaire, et participe sous conseil et enseignement des autres reliquaires à sa formation jusqu'à connaître tout ce qu'il faut savoir.

Tout comme la bibliothèque, le reliquaire est particulièrement calme et silencieux, une ambiance de révérence se pose autour des reliques sacré de la confrérie.Quand au reliquaire interdit, il est aussi silencieux et froid qu'une prison éternel, voué à enfermer à tout jamais le pouvoir abjecte qu'elle contient.

Caste des agents

A l'origine fondé pour les besoins quotidiens de la confrérie sur les activités tel que la cuisine, l'entretient etc.. la caste des agents c'est vu agrandir de responsabilité et de postes de plus en plus important. Aujourd'hui la caste des agents est le cœur de la confrérie permettant à chaque caste de vivre pour accomplir son devoir.

La caste est divisé en cinq branche distinct rassemblant les divers métiers et spécialité qui la compose. En premier lieu il y a la branche des agents. Les agents sont les yeux et les oreilles de la confrérie, ils ont pour mission d'apporter tous les renseignements possible au sanctuaire pour que ceux ci servent à prendre les décision dans l'effort de guerre contre les ténèbres. Ainsi ce sont les agents qui décèle les apparitions de sectes démoniaque, de nécromancien, de problème de possession ou incursion extra planaire. Leur rôle est capitale car sans eux la confrérie ne pourrait être au courant de tout ce sont elle à besoin pour combattre efficacement et agir dans les délais les plus courts. Les agents ne sont pas que des espions parcourant les rues et les tavernes en quêtes de ragot ou d'histoire, ils sont aussi capable d'infiltrer des groupes ou des villes pour obtenir des renseignement précis sur tel ou tel individu ou société. Ce type de mission les obligent à ne pas porter les couleurs de la confrérie ou quelconque symbole visible. Ils sont des professionnel du déguisement et de la "banalité" pour être invisible au sein des foules ou groupes. Ils sont également d’excellent infiltration pouvant être employer pour des missions a haut risque pour récupérer des renseignements, des objets ou autre nécessité pour le bien de la lutte. Certain parle même qu'il est arrivé que des agents doivent éliminer dans leur sommeil des dirigeant occultes et autres serviteurs des ténèbres. Quelque soit la mission, les agents opère toujours dans l'ombre et le secret. La branche des agents est sous la responsabilité directe du Grand régent.

La seconde branche est la branche des artisans. Cette branche rassemble l'ensemble des spécialistes de l’artisanat permettant à la confrérie de vivre en autarcie. Forgeron, armurier, tanneur, ingénieur etc.. Cette branche permet surtout de faire vivre la caste guerrière grâce à l'arsenal, l'endroit ou travail les forgerons et armuriers de la confrérie. C'est de l'arsenal que les armes, armures et autres machines de guerres sont produite. La branche des artisans est sous la responsabilité du Fabricateur général, qui rend compte directement au Grand régent de la caste.

La troisième branche est la branche des médecins. Soigner ses blessures set vital pour pouvoir poursuivre son devoir. Cette branche est donc capital pour permettre au effectif de la confrérie de ne pas disparaître à chaque combat. La branche de médecine comporte plusieurs section de médecine spécifique: recherche médicale, qui expérimente divers moyen de guérison toujours plus efficace, la médecine générale: qui soigne les blessures courante et peut grave et la chirurgie, qui soigne les grand blessé de guerre, réparant les os cassé et cousant la chaire tranché. La branche des médecins est sous la responsabilité du Grand Hospitalier qui rend compte au Grand régent.

La quatrième branche est celle des ambassadeurs. Les ambassadeurs sont le statut le plus particulier au sein de la confrérie. Ils effectue leur vœux lors de leur entré comme chacun, ils abordent les couleurs de la confrérie, mais continue à vivre au sein de leur peuple d'origine. De là leur mission est de devenir un canal de communication privilégié entre le dit peuple et la confrérie. Il conseille les dirigeants dans les affaires concernant la compétence de la confrérie, recrute ceux souhaitant servirent la Lumière en les envoyant au sanctuaire, et permet de préparer le peuple en question à se défendre à leur niveau face au danger extra planaire commun. Leur rôle est important car il permet de faire grandir la réputation et l'influence de la confrérie auprès de chacun.

La cinquième branche et celle des serviteurs. Les serviteurs sont les cuisiniers, le personnel d'entretien etc.. Tous ceux qui par leur geste quotidiens permettent au reste de la confrérie de vivre et de perdurer dans le temps. Bien que l’appellation, issue des traditions du premier âge, et leur tâches peuvent paraître ingrate, ils sont des membres de la confrérie à part entière, ils font vœux de servir la Lumière, porte les couleurs de la confrérie, et apprennent même les rudiments du combat, au cas ou. Et surtout, ils sont considéré comme des frères et sœurs de la confrérie par tous, et ont droit au même respect que les autres membres de chaque autre caste.

La caste des agents est dirigé par le Grand régent. Celui ci siège au cercle intérieur, et il est l'émissaire du renseignement. Il est les yeux et les oreilles du cercle. Il dirige les agents pour savoir ce qui doit être sur, et traite les information et compte rendu pour en tirer le vrai du faux pour en tirer ce qui est utile et important pour ensuite rendre compte de cela au cercle qui évaluera les risques et les actions à effectuer en réponse. Le Grand régents est un élément très important du cercle intérieur car sans lui il ne pourrait être en moyen d'accomplir depuis les ombres les actions nécessaire au bon fonctionnement de la lutte contre les ténèbres.

Cercle intérieur

Composé des dirigent de chaque caste, ce conseil se compose donc: de l'Augure, du grand Archiviste, du grand régent et est présidé par le grand maître. leur rôle est de coordonner tous les efforts de la confrérie en disposant des ressources de chacun.