De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Clan Kaer
Structure
Organisation : Clan
Représentant : Lorkhan Griffe-d'Ours
Alliance
Clan de la Fratrie d'Obsidienne
Originaire des Territoires de Mainorat
Faction : Cymbroghi
Présent(es) sur : Kandorya et Orya
Population et culture
Personnalité(s) : 3
(modifier)





Clan du Seigneur Kaer

Dans les lointaines steppes du Mainorat, vit un clan féroce, puissant, et fier, le clan du seigneur Kaer « Le Fécond ». Deux-cents nomades réunis autour de leur sage et fertile Chef de Clan. D’une main de fer, il mène ses guerriers au combat, et d’une virilité sans pareille contente ses épouses. En témoignent ses nombreuses richesses, son splendide palais roulant et ses 17 femmes et nombreux enfants ! Bien que grand guerrier et chef de guerre charismatique, il fut un père attentif et bienveillant. Il les éleva tous comme ses héritiers légitimes. Mais un jour, la tripotée de bambins turbulents devint une fratrie de forts et beaux jeunes gens quand Kaer, lui, devint sage et raisonnable. Il comprit alors qu’il avait fait son époque et qu’il était temps de choisir un nouveau chef pour sa tribu.

Mais cette tâche se révéla être au dessus de ses forces. Il aimait tant ses enfants qu’il était incapable de faire un choix. Il se tourna tout d’abord vers les rituels anciens, invoquant le jugement de la Lice. Il réunit tous ses héritiers et ordonna que le meilleur guerrier l’emporte ! C’était sans compter sur la passion que déchaîna le combat, et ce fut bien vite une foire d’empoignes générale pour toute la tribu, qui dura trois jours et trois nuits. Les frères et les sœurs du clan se distribuant allègrement torgnoles et gnons bien placés, ne s’arrêtant que pour boire ou manger rapidement. Devant la dévastation quasi-totale de son palais, Kaer poussa un long soupir. Il fit alors appel au seul homme encore valide, son Chaman, qu’il implora de demander aux Dieux de faire ce choix dont il était incapable. La Lice eut tout de même pour résultat d’écrémer le rang des héritiers, ne laissant que cinq prétendants au titre de Chef. Les Dieux se cantonnant, comme à leur habitude, à un silence lourd de sens, le Chaman décida de réunir les cinq Frères afin de les mettre à l’épreuve. Il s’agissait surtout de faire valoir leur bravoure et de mettre une bonne distance entre eux et ce qu’il restait du Palais. En effet, le vieux Sage avait entendu parler des terres inconquises et des richesses de Kandorya. Il s’adressa à eux ainsi : « Vous oublierez vos velléités belliqueuses et partiraient à la conquête des Terres sans peuple. Vous irez par monts et par vaux, traverserez des flots déchainés et taillerez votre route à la force du glaive. De là-bas, celui de vous dont la Gloire et la Fortune surpassera celles de ses Frères, pourra clamer son juste dû ! » Devant leurs airs ahuris, il fit cette simple traduction : « Celui qui reviendra de Kandorya avec les plus grandes richesses deviendra le Chef ! Les Dieux ont parlé, maintenant, foutez-moi le camp ! ».

Bras dessus, bras dessous, et encore ivres de la veille, ils quittèrent le camp et leur famille, se dirigeant vers Kandorya avec un air déterminé qui forçait le respect voire l’admiration, les jours de pluie ! Bien que rivaux pour l’héritage du Clan, les cinq Frères ont toujours été soudés et cette nouvelle aventure n’allait que le confirmer !