De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Berylius Tyrannosaurus Telsius
"Richesse & Ambition"
né-e en 1220
(38 ans)
Identité
Nom: Berylius Tyrannosaurus Telsius
Surnom: Seigneur des Loups, le Crucificateur
Race: Humain
Origine et Famille
Famille: Gens Telsius
Parents: Lucius Terentius Telsius [père]
Milena Stendia [mère]
Frères et sœurs: Anthonius ,Evran, Visarius, Tibérius, Sevrus,
Claudius, Cerberus, Julius [Frères]
Sylenia, Méridia et Rowenna [Soeurs]
Origine : Province de Verronia
Originaire de la République d'Eturia
Allégeances
Membre de la Délégation éturienne
Tribun de la Légion éturienne
Rang & Renommée
Titre(s): Tribun de la Légion
Commandant de la Cohorte Prétorienne Basiliskus
Légat de Nova Velotia
Juge Militaire
Lion de Carmina
Pater Familia de la Gens Telsius
Métier
Profession: Légionnaire
Institutions
Légat de Nova Velotia
Philosophie, foi et croyances
Croyant du Panthéon éturien
Hors-jeu
Type: Personnage Joueur
(modifier)


?


Berylius Tyrannosaurus Telsius est né à Darivelle, Capitale Eturienne, au début de l'année 1220. Second fils du Général de la XIVème Légion Lucius Terentius Telsius et Pater Familia de la Gens du même nom, Berylius eut le privilège de naitre dans l'une des familles les plus riche et influente de la République. Goûtant au plaisir d'une enfance dorée, loin des tracas de la plèbe, un avenir glorieux était déjà tout tracé pour lui.

Arrivé à ses seize ans, Berylius intégra l'académie militaire de Darivelle qui ferait de lui un jeune officier avant de l'envoyer servir en Légion. La même année, son frère aîné Anthonius, membre de la garde rapprochée de l'Empereur Térédius II, fût tué lors d'une tentative d'assassinat ratée visant l'Empereur, faisant de Berylius le successeur de son père à la tête de sa famille et des familles clientes de la Gens.

Trois années plus tard, Berylius maintenant au grade de Décurion fût incorporé à la XIVème Légion qui jadis fut commandée par son père maintenant Sénateur. Les premiers temps furent difficile pour lui, jeune officier qui devait s'imposer auprès de troupes moins gradées mais plus âgées que lui et déjà vétéranes. Mais le baptême de guerre arriva bien vite et c'est dans le désert mulkesh que Berylius fit jaillir son premier sang du bout de son gladius. Ses troupes le reconnurent comme l'un des leurs.

1242 : La guerre civile en Eturia oppose le camp de loyalistes fidèles à l'Empereur face aux révolutionnaires. La XIVème Légion défend farouchement Darivelle face à toute tentative de percée ennemi et parvient à les contenir hors de la ville, évitant à celle-ci de subir de considérables dommages collatéraux. Les assauts sont repoussés les uns après les autres et la XIVème parvient à reprendre suffisamment l'avantage pour lancer sa contre-attaque terrible. A la fin de la guerre, la Légion crucifia dans tout le pays tous les traitres capturés et les blessés ennemis le long des routes menant à la Capitale, qui laissa une empreinte indélébile dans l'esprit de Berylius qui y prit goût.

Le temps passa, Berylius fût transféré plus au Nord dans la IIIème Légion alors sous le commandement d'un Officier d'une famille vassale à la sienne. C'est avec la IIIème qu'en 1251 il quitta les rives Eturiennes avec la grande armée de colonisation pour la longue traversée de l'océan qui l'emmènerait jusqu'à Kandorya. La fin du voyage se conclue avec le naufrage d'une grande partie de la Flotte d'invasion. Grâce aux Dieux il échappa à la noyade et réussit à rejoindre le territoire Eturien.

Il œuvra avec les siens pour coloniser les nouvelles terres et permit à l'influence de sa famille de s'étendre sur le nouveau continent, son père étant resté en Orya, il était maintenant à la tête de la Gens.

Lors de la foire d'été 1254, Berylius s'illustra en faisant parti de la troupe d'élite du PEL chargée de mener l'assaut contre l'Empereur-Dieu Mulkesh. Le combat fût une victoire éclatante. Par la suite les combats et ses devoirs de soldat lui permirent de se rapprocher du Consul Belartus Celsius qui vit en lui un élément de qualité.

Durant ses années dans les troupes de choc au servir du Triumvirat Eturien, il participa au siège du Lys Noir, pacifia l'île sauvage de Fongorrum, repoussa les envahisseurs mulkeshs atteints du mal vert et apporta la paix et la civilisation dans les plaines Kandoryennes.

Soldat loyal envers le Triumvirat, calculateur, redoutable sur le champ de bataille et impitoyable envers ses ennemis, il gagna en notoriété et en puissance et fût nommé Tribun de la Légion. Il réforma l'ancienne Garde Prétorienne qui fût nommée Basiliskus et en prit le commandement, assurant désormais la sécurité rapprochée du Père de la République qui fit de lui dans le même temps le Légat de l'île de Nova Velotia.

A la tête de ses troupes de choc, il continue d’œuvrer pour la paix et la gloire de la République, laissant dans son sillage les corps meurtris et crucifiés de ses ennemis afin de rappeler ce qu'il en coûte de se dresser contre la toute puissance Eturienne.




"Brutus, va chercher la croix."- Berylius Tyrannosaurus Telsius à son Second.

" C'est d'un laid, Edenorya, pas un bout de marbre, même pas une seule colonne. N'empêche que chez nous, on sait construire ! Les aqueducs, c'est quand même un petit peu plus classe que vos murs en merde séchée... Ouais, je dis ça, je dis tout !."- Berylius, s'adressant à un tavernier d'Edenorya.