De Aux Savoirs de Kersis'kal
Aller à : navigation , rechercher
Balian Klade
Balian.png
né-e en 1226
(32 ans)
Identité
Nom: Balian Klade
Surnom: L'impetueux
Race: Humain
Origine et Famille
Famille: Maison Klade
Parents: Jeor Klade (père)
Eliane Klade (mère)
Agénor Klade (frère jumeau)
Arahas Klade (frère)
Erelim Klade (fille)
Istaere Klade (fils)
Origine : Baronnie de Châteaubrise
Originaire du Baronnie de Soriak
Allégeances
Membre de la Compagnie Grand Griffe
Membre de la Cité de Vendavel
Rang & Renommée
Institutions
Baron de la Baronnie de Châteaubrise
Philosophie, foi et croyances
Fervent des Légendes Chevaleresques
Porteur de Simolia
Hors-jeu
Type: Personnage Joueur
(modifier)

?

Balian Klade dit Balian l'impétueux, chef de la Compagnie Grand Griffe et jeune Baron de Baronnie de Châteaubrise et fils du défunt Baron Jeor Klade. Personnage connu pour son tempérament violent et fougueux ce qui lui vaut son surnom "d'impétueux". Son devoir l'aurait poussé à diriger sa baronnie, à cause de problèmes internes, mais il préféra laisser la régence à son frère Arahas Klade afin d'effectuer un long voyage sur l'île de Kandorya pour y retrouver Takoda Valyena avec qui il a grandi et fait moult batailles.

☩Naissance du nouvel héritier et de son jumeau☩

L'hiver dans cette cime des Baronnies de Soriak est très rude, certains fous affirment même que la mer gèle à certains endroits. Dans le domaine même du Baron Jeor Klade exposé sur le plus haut récif de la mer intérieure, des cris se font entendre. Ceux d'Eliane Klade l'épouse du Baron qui accouche de son premier enfant. La hâte se fait attendre car la connaissance du sexe de l'enfant reste primordiale. Si celui-ci est un garçon ce sera le premier héritier de la Baronnie de la Maison Klade. En revanche si l'enfant est une fille ce ne serait qu'un drame et malheur aux prières portées à Vrastané. Les cris sont vite stoppés et repris par les pleurs d'un enfant, mais avec étonnement un second enfant sortit du ventre de la jeune maman. Le Baron entre dans la pièce et accourt vers son épouse et son enfant. Il apprit à ce moment là que son premier héritier était né mais avec un frère jumeau. Rare sont les enfants qui passent leurs premiers jours dans le grand froid hivernal de Soriak et pour encourager les prières un prénom à symbolisme de valeur et de robustesse leur fut donné, le premier et héritier fut Agénor et le second Balian.

☩Un parcours chevaleresque☩

Balian avait grandi dans un état semblable à son jumeau destiné à devenir le futur Baron, à ses deux ans il fut accompagné de son frère Arahas Klade auquel il prit un temps et un soin fou à veiller sur lui. Les deux enfants voyaient rarement leur père souvent parti pour des batailles face aux barbares. Agénor, Balian et Arahas rêvaient aussi un jour partir à la guerre et ce fut à leurs douzième année que Agénor et Balian Klade put apprendre la vertu et les valeurs de la chevalerie. Il furent de bon élève et se lançèrent dans la servitude au près d'un chevalier seulement à l'âge de leurs quinze ans.

Balian apprenait vite, maîtrisant doucement l'art des armes agissant avec vitesse et puissance. Tandis que son frère lui devenait flemmard, présomptueux et lâche. Ce fut lors d'un grand tournoi que Balian se démarqua des autres jeunes chevaliers avec un autre jeune de la Maison de Châteaugivre, le fils du Baron écarlate Takoda Valyena. Les deux jeunes écuyers sont parvenus à lier une amitié rapide qui avec l'organisation et un esprit fraternel les fit combattre en équipe et terrasser leurs adversaires. Cela honora le chevalier que servait Balian et la cérémonie d'adoubement suivit ces actes, tandis que Agénor lui dût attendre trois années de plus pour le devenir. Balian avait tout appris, l'art de la guerre, la stratégie, l'honneur, la vertu. Il rentra à Châteaubrise où il fut la fierté de son aïeul, mais celui-ci conservait tout de même un amour propre pour son premier fils qui sera son futur héritier.

Balian Klade fut connu sur les champs de bataille, vite rejoint par son confrère du tournois Takoda Valyena. Ensemble ils se firent un nom et une réputation à toujours combattre sans relâche. Balian reçut le surnom de l'impétueux, par sa vitesse et sa rage libérée sur le champ de bataille.

☩Une amitié disparue☩

Les batailles étaient rudes, les barbares devenaient de plus en plus nombreux mais jamais les hommes de Soriak n'allaient abandonner leurs terres. Les fronts sont devenus multiple, Balian et Takoda durent attaquer sur deux fronts différents. Takoda ne reviendra jamais depuis ce jour, il était détenu prisonnier dans un endroit inconnu en plein territoire Barbare. Balian trop occupé sur son front apprend la nouvelle quelques semaines après et se met à la recherche de son frère d'armes. Depuis ce jour, Balian perdit tout contact avec Takoda.


☩Une mort prochaine☩

Fichier:Barbare.jpg
Le chef barbare

Les territoires étaient difficiles à obtenir, à conserver. Balian l'impétueux maintenait ses fronts et tout enfin allait cesser pour la Maison Klade. La guerre des territoires serait enfin terminée et allait prendre une pause bien mérité. Mais pour que cela s'effectue, un duel fut demandé par le chef de la tribu barbare. Jeor Klade le baron lui même voulut honorer sa famille et faire ce combat mais son propre fils Balian s'y refusa. Il prit lui même l'initiative de répondre à la demande mais fut coupé court par son frère Agénor qui accepta le duel à son nom.

Le chef barbare était un homme de grande taille, avoisinant les deux mètres. Sa masse musculaire impressionnante était protégée par du cuir bouillit et dans ses mains une longue hache deux fois plus grande que le fils du Baron Agénor. Celui-ci n'avait aucune chance pour gagner ce combat mais il se prépara sous sa tente, Balian de peur de voir son frère ainé mourir attacha son frère et le bâillonna. Il enfila sa maille, son plastron, serra ses brassard, jambière et enfila le casque de son frère afin de ne pas être reconnu. Effectué comme un rituel et peut être même le dernier, la suite fut terminé par une prière pour Vrastané.

Balian s'avança au centre de l'arène son épée en main, il fixait devant lui le géant prêt à l'aplatir de sa hache. Le duel commença, la puissance du barbare mit plusieurs fois à terre Balian. Celui-ci étudiait son ennemi cherchant son point faible et lorsqu'il put le faire, sa lame vient se lotir sous l’aisselle du chef barbare pour lui trancher l'artère. Le grand homme resta debout un temps mais petit à petit celui-ci s'affaiblissait et finit par s’effondrer au sol. Le fils du Baron Klade tomba à genoux affaiblit par le combat, il utilisa ses dernières forces encore présentes pour se redresser et lever sa lame en hurlant.

La fin de la grande guerre commença à partir de ce moment et tout le monde honora Agénor qui joua le jeu au point de s'en vanter avec éclat.

☩Un jeune Baron☩

La fin de la guerre apporta la maladie au sein de la Baronnie de Châteaubrise, le Baron Jeor Klade attrapa une pneumonie restant cloué dans son lit durant des semaines. Mais un matin Agénor et Balian se mirent en route pour une chasse. Tout les deux mais au final seul un des deux reviens... Balian revient avec son frère dans les bras, le visage dégoulinant de sueur. Il annonça que Agénor était tombé d'une falaise et qu'il ne s'en était pas sortit. Cette mort ne fut pas la seul en ce jour de malheur, Jeor Klade avait quitter la terre d'Orya et qu'il avait maintenant rejoint sa femme Eliane Klade. Morte dix ans ans plus tôt d'une infection du sang après s'être coupée la main avec un couteau lors d'une cueillette. Le décès du père faisait de Agénor Klade le nouveau baron, mais son décès dans la journée nomma Balian Klade en tant que nouveau Baron, tout jeune seulement âgé de vingt-trois ans. Avec l'aide de son frère Arahas Klade, la politique de la Baronnie fut maintenue, malgré des rumeurs circulant sur un complot de Balian afin d’accéder au pouvoir.

Pour Balian cela n'était pas simple, répondant aux requêtes du peuple, aux invitations des autres baronnies. Tout cela prit du temps mais ce fut avec brillance qu'il maintenait son titre et que la Maison Klade garda son honneur. Tous les Baron d'Orya connaissaient ce jeune homme et sa réputation était honorable à conserver les valeurs de ses terres.


☩Une voyage guidé par le destin☩

Ce fut lors d'une invitation à Châteaugivre que Balian apprit que son frère d'armes Takoda Valyena était devenu un chevalier solitaire. Il dirigeait une compagnie de mercenaire nommé la Compagnie Grand Griffe qui parcourait la terre d'Orya. Mais dernièrement la compagnie se trouvait sur une île nommé Kandorya. La fille du baron écarlate, Crambrionne Valyena désirait retrouver son frère mais une chose interdite par son père. Balian prit l'initiative de se lever et de faire une requête au Baron Takhodred Valyena. Il lui proposa de faire le voyage à la place de sa fille afin de retrouver Takoda et de prendre des nouvelles pour lui. Le baron écarlate avait confiance en Balian et savait qu'il était le meilleur ami de son fils, il accepta la proposition du jeune homme.

Balian nomma à ce moment son frère Arahas Klade baron sous régence le temps de son absence et il entama la longue route pour l'île de Kandorya.

☩Un chemin de non retour☩

Le quai d'Edenorya, personne pour l’accueillir sauf un brave homme qui venait d'installer le cordage à la bite d'amarrage. Il lui demanda des informations sur une compagnie nommé Grand Griffe. Le jeune baron alla directement au près de ces hommes et femmes pour se présenter. Takoda Valyena n'était pas là, la compagnie de mercenaire lui posa des questions auquels Balian répondit sans aucune difficulté. Lorsque son frère d'arme arrive sur le camp, ce fut avec étonnement qu'il prit Balian dans ses bras et l'invita à boire un verre. Rien ne manqua à la mission d'origine et Balian expliqua au Prince héritier de Soriak qu'il devait revenir sur Orya sous la demande de son père. Dans le coeur du Prince, on pouvait ressentir une joie mais aussi une envie de rester loin de ça. Il avait tissé un lien fort avec cette compagnie, il ne voulait pas repartir. Un choix que Balian compris.Au cours de la soirée, l'histoire de l'île, des colons, des pragmas mais aussi du vide fut conté au jeune baron. Ce fut une longue veillé dans un froid glaciale arrosé d'alcool que le baron alla s'endormir sous une tente de fortune. Cette nuit fut rude mais remplit de songe. Balian devait faire un choix, soit il reprend la mer et essai de repartir. Soit il reste ici et vie enfin une vie qui est plus adapté à ses idées. Au petit matin le choix était fait, Balian se renseigna pour reprendre la mer et repartir sur Orya pour annoncé au haut baron Takhodred Valyena l'echec de sa mission. Il fut alors informé que plus personne ne pouvais quitter l'île et qu'il était maintenant coincé sur cette île.

La journée fut difficile pour le baron qui prit un peu de temps pour lui. Il interrogeait les cieux, sa conclusion fut ainsi.

Vrastané est mon roi, siégeant sur le trône de Néïsdil et il m'attent à sa table du banquet divin. Il est celui qui commande aux nuages et qui fait tomber la grèle. Il est la force et la puissance qui m'astreint.

Mon coeur quand à lui est celui de Fan'téïlos, le chevalier errant. Il est celui qui guide mes choix. Mon esprit est celui de Rivosnite qui me permet de réfléchir et de soupeser mes décisions. Je combattrait, défendrais et protégerais l'adversité comme l'innocence abusé du mal que vie Ticha'niv, fille de Vratané.

Auteur Balian Klade..


Pour cette épreuve que vous me confiez, je combattrais le mal venus de l'An'dow. Si Broomtaclow veut ma perte et me met à cette rude épreuve pour que je le rejoigne alors ma mission sera ici au prêt de cette compagnie de mercenaire.

Ainsi Balian annonça en fin de soirée qu'il restera avec la compagnie et il les aidera. Ses talents de maître d'arme allait les aider à adopter une bonne stratégie et une bonne posture de bataille. La compagnie de mercenaire l’accueillit donc à ce moment présent comme un nouveau frère.

☩Une nomination☩

Balian s'intégra assez bien dans la compagnie, les dirigeants de part ses connaissances et surtout son calme à étudier tout les retours des hommes et femmes. Il vît après le grand hiver, l'été arrivée dans sa forte chaleur. Alors que la compagnie s'installe provisoirement au coté d'une autre compagnie allié nommé les enfants des cendres. L'arrivé d'un homme en armure lui fait resurgir les responsabilité qu'il avait en Orya. Audrick Svartvarg son chevalier fieffé, fut envoyé par Arahas Klade le petit frère de Balian pour venir renforcer ses rangs et surtout prendre des nouvelles du frère disparu. Balian expliqua à son chevalier qu'a partir d'ici, il était un homme libre et qu'il pouvait lui même faire un choix. Il prit le temps de lui raconter qu'aucun navire ne peut repartir de l'île, le choix fut fait rapidement, tout en gardant sa fidélité à son baron, le chevalier décida de rester dans cette compagnie de mercenaire.Durant cette foire d'Edenorya, de drôle d’événement éclata. Les nains, orcs, elfes et autres créatures avaient reçus l'ordre d'une divinité d'exterminer la race des hommes. Balian mena l'armée au coté de Takoda à la bataille et la lutte pour maintenir cette liberté. Les combats faisaient rage sur les plaines de Kandorya mais avec rigueur et talent elle fut remporter. La compagnie de mercenaire commença alors à se hisser et à être reconnue. Après cette foire et un rituel nommé Cérémonie de la balance, le poste de lieutenant du pole glaive fut confié à Balian. Il devait entraîner les hommes, renforcer leurs maîtrise au combat. Cefut ainsi que la compagnie le récompensa et Balian accepta cette place avec honneur. Une drôle de rencontre et un choix

Balian fut nommé par François Ferdinand de Malefosse intendant d'Edenorya, représentant des compagnie mercenaire pour le Concile d'hiver. Une grande place mais surtout décisionnaire. Il fallait choisir si les camps présents désirent la guerre ou la paix afin de maintenir l'équilibre. Balian n'avais qu'une position, faire tout pour qu'une guerre continue afin de permettre à ses hommes mais aussi à tout les mercenaires de continuer de travailler. Il le fit comprendre et subit l'attaque d'un attentat qui le mit dans le coma avec toutes les autres personnes présente. A son réveil, Balian avait tout entendu malgré son inconscience. Son réveil fut dans les bras d'une pirate nommé Luciole rencontré quelque jours plus tôt. Elle était venus à son chevet afin de veiller sur lui.

La suite reste que des rumeurs et certains hommes de la compagnie Grand Griffe disent avoir entendu Balian et Luciole dans une tente batifoler. Balian ne tiens aucun discours là dessus et dit qu'un gentil homme ne raconte pas ses actions avec une femme. Luciole elle semble distante aussi, tout les doutes se pose et personne ne sera vraiment ce qui c'est passé sous cette tente. Les jours qui suivirent fut troublant et Ouana raconta alors autour d'un feu ses rêves et surtout ce qui allait advenir du peuple de l’île. Chacun devait faire un choix, choisir un camp car si ce n'était pas le cas... Il finiront par mourir. Cette histoire n'est qu'un rêve mais peut être une réalité. La seul réponse de Balian fut.

"Mes frères, mes soeurs... Vous avez des jugements sur chacun de vous et je trouve ça triste... N'avons nous pas une chose qui nous unis tous? Nous sommes tous prêt à mourir pour l'autre, mais nous sommes prêt aussi à nous faire la guerre pour des divinités. Ouana nous parle d'un rêve, d'une parole où chacun doit faire un choix entre quatre clan. Moi je vais vous dicter mon choix.

Vrastané est mon roi, siégeant sur le trône de Néïsdil et il m'attent à sa table du banquet divin. Il est celui qui commande aux nuages et qui fait tomber la grèle. Il est la force et la puissance qui m'astreint. Mon coeur quand à lui est celui de Fan'téïlos, le chevalier errant. Il est celui qui guide mes choix. Mon esprit est celui de Rivosnite qui me permet de réfléchir et de soupeser mes décisions. Sachez que je combattrait, défendrais et protégerais l'adversité comme l'innocence abusé du mal que vie Ticha'niv, fille de Vratané. Quand à toutes ces créatures que je combat et combattrait ce ne sont que des créatures venus de l'An'dow et même si vous me direz le contraire, ainsi est ma pensée... Broomtaclow veut ma perte et me met à cette rude épreuve pour que je le rejoigne... Mon choix est là! Ici pour ma croyance et je fais serment aujourd'hui devant vous que je combattrait pour ce que j'ai été éduqué pour ce que j'ai toujours défendu. Et que jamais, je ne me laisserai emporté par Broomtaclow Je ne rejoindrai aucun des camps, tel est mon choix et si la mort doit être mon destin alors j'aurais été fier d'avoir conserver tout ce que j'ai reçu jusqu'ici. J'aurais été jusqu'à la fin l'homme que je suis devenu."

Discours de Balian Klade..


Ainsi Balian prit la décision de ne rejoindre aucune divinité qui se dit supérieur, il assumait son sort qu'importe ce que cela impliquera. Il était venu sur Kandorya par la volonté de ses croyances et cela n'allait jamais changer.

☩Une nouvelle destinée☩

Journal personnel

1253, voilà maintenant la deuxième foire à laquelle je vais participer. A la précédente j'ai vu un mal se lever. Tans de nom, de puissance néfaste que je m'y perdais. Takoda Valyena, mon frère de lait venait de disparaitre quelques mois plus tôt. Je voulais aller le chercher, mais Trakan m'a rappelé qu'avec cette guerre qui risque d'arriver, nos hommes auront besoin de meneur.


Je me suis donc rendu sur le fief d'Edenorya, pour installer notre camp pour la grande foire. Les contrats arrivaient, mais il y a eu cette attaque... Une douleur désagréable qui déchira nos entrailles, une femme sans âge à la peau bleue claire et aux cheveux blancs vient maudire notre campement. Qui était elle? Qu'est ce qu'elle nous voulait? On essaie tous de comprendre, elle qui recherche une lance.


Dans la soirée ce fut au tour de Trakan d'agir bizarrement, criant qu'il avait la clé. J'ai donc cherché à comprendre, ce fut à ce moment que je compris. Il me parla d'un couple, de l'imprimeur, des elfes, d'une fleur et du chemin des initiés. Une poésie qui cachait une énigme, une piste que je devais poursuivre... Trakan pus me dire un nom et c'est ce qui me mie sur la bonne voie. "Fan'telios".


Je me suis donc rendu à la bibliothèque de l'arcanium avec une copie des paroles de mon chef possédé par le légendaire chevalier errant. J'ai fait alors une liste... Le couple parlait des bottes que Broomtaclow avait offerte... La lance était celle de Rivosnite, la fleur surement celle qui c'est changé en Simolia la lame du printemps. Dès ce moment-là, j'ai mené mon enquête. Mes premiers pas fut auprès de l'imprimeur qui après avoir discuté de ces légendes me donna un fourreau adapté pour le port d'une lance. Chez les elfes, j'ai découvert une lance apportée par l'avatar d'Aénéa. Personne ne pouvait la porter sauf moi, d'une seule main cette arme ancienne et rouillé par le temps ne pesait rien. Je me suis donc rendu ensuite chez les elfes noirs pour essayer de comprendre un peu avec précision la suite de l'énigme... Le chemin des initiés était une grotte à la destination inconnus mais quelque chose m'interpella. Accompagné par la soeur de la matriarche elfe noir, une fleur d'un blanc pâle avait poussé dans la roche, entouré de toile d'araignée j'ai fait attention pour la saisir. Je venais de réunir trois artefacts, il ne me restait plus que "le couple". Comment trouver une botte? Une majorité des personnes en possède, mais ce fut par hasard qu'une botte était posée devant le camp de la compagnie. J'ai donc pris la décision de les analyser magiquement... Il s'agissait bien là d'artefact, je ne comprenais pas comment, ils étaient arrivés ici sur Kandorya, mais je me devais de le savoir. Persouadé depuis mon arrivée sur cette île que ce mal vient de la vicieuse sorcière, j'ai donc demandé à notre prêtre de nous faire un rite pour activer la magie des légendes.


Le lendemain alors que les étoiles commençaient à arriver, nous avons procédé au rituel. Chacun de nos membres se sont endormis un par un, moi je tournais autour de tous afin de les protéger de la lance comme l'a fait Rivosnite en protégeant le pont d'intégrité. Je les voyaient tomber un par un, puis viens mon tour...


A mon réveil j'étais auprès de ma compagnie, autour de nous un froid glacial, de la neige... Le monde autour de nous n'étais plus celui de Kandorya et ni même d'Orya. Le ciel n'avait pas d'étoile, pas de lune, pas de soleil. Nous essayons chacun de comprendre, mais je comprenais peu à peu. Nous étions dans l'An'dow, le royaume de Brootaclaw et cela se confirma davantage quand sa voix résonne et nous attire jusqu'à l'entrée d'une grotte. Nous sommes alors rentrés chacun notre tour, un long tunnel de glace protégée par des statues armée d'une arme... Mes frères de compagnie tombaient sous les pièges des statues, l'épreuve finale fut face à Broomtaclaw elle-même. Elle était chez elle, mon désir de l'anéantir fut fort, mais je n'ai rien fait. Je n'avais rien en ma possession pour cela, elle me posa alors une question et me demanda son nom... J'ai alors répondu Broomtaclaw, elle m'a laissé alors passé pour sortir dans un rayon de lumière. Je me suis alors réveillé à l'endroit où avait eu lieu le rite, autour de moi les membres de ma compagnie hurlaient pour certains blessés lors de notre voyage en An'dow. Il y avait là posé au centre une lame qu'était parvenu à ramener l'un de mes frères d'armes. Nous l'avons analysé afin d'avoir des réponses sur ce nouvel artefact. Il s'agissait de Simolia Simolia, la lame du printemps, née d'une fleur éclairée par une étoile. Beaucoup d'entre nous la prirent en main essayant de comprendre ses pouvoirs, mais ce fut moi qui l'activa. Lorsque ma main se saisit de la garde, la lame s'illumina. C'est ainsi que je suis devenu son porteur, qu'étais je maintenant? Le champion des légendes chevaleresques ou son avatar?


Je me suis promis à partir de cette nuit que j'honorerai cette épée comme elle le fut auprès de Vrastané. Ma tâche ne sera pas comme Fan'telios de retrouver Ticha'niv, mais celle de redonner à cette île un symbole de liberté.

Auteur Balian Klade..


☩Un descendance☩

Balian se rendit pour une nuit à la Nécropole Elfe noir pour être certain d'une rumeur. Selon la matriarche elfe noir et sa sœur, Luciole était enceinte. Emmener par l'un des hommes de la matriarche. Il rencontra la jeune pirate qui était bel et bien enceinte... Les deux futurs parents passèrent du temps ensemble pour finir par une dispute, à son retour Balian avait les envies d'une femme enceinte, les envies de Luciole. Ses hommes devait trouver des fraises, du chocolat, des huîtres... Mais il eut aussi des nausée et des crises de nerfs.


☩L'heure de débauche☩

Balian perdit tout en un seul soir, il avait pourtant chercher à ce que la compagnie de Grand Griffe ne fasse qu'évoluer mais là... Il ne fut pas assez fort. Alors qu'on lui faisait des reproches, Balian décida de tranché. Ses paroles fut lourde en conséquence et une dissension se fit au sein même de la compagnie. Plus des trois quart des membres quitta le campement pour fonder une nouvelle compagnie de mercenaire "Les Rastors".

Suite à cela Balian eut du mal à s'en remettre, la boisson devient son seul ami, ses amis rester ne devienne qu'une ombre jusqu'à ce que deux mains se tendent vers lui... Ouana, pourtant si sombre et cachotière. La shonk lui dit qu'elle ne veut plus le voir ainsi et qu'il doit se ressaisir pour continuer a faire vivre Grand Griffe. Elle était accompagné d'Ehlraen, cette noble qui suivait depuis le début ce petit groupe. Humaine discrète mais investie dans ce quel entreprend. Elle aussi voulait que Balian reste le chef mais surtout ne perde pas espoir.

A cette heure Balian ne fit pas de promesse de rompre sa tentation à l'alcool mais en diminua les doses. Il prit son temps de réflexion et refonda la compagnie Grand Griffe avec ceux resté. Il recruta encore quelque membres dès que ceux-ci venait vers lui. Alors qu'il entendait de par ses espions que les rangs de la compagnie du Rastor augmentaient et que de plus un code nommé "Magna Carta", codex des mercenaires se met en place Balian prend un choix fatidique. Pour lui un code offre des obligations, des règles stricts qu'il faut respecter... Où est la liberté?

☩La ville Libre☩

A l'annonce de la Magna Carta Balian contacta ses alliées ainsi que tout les mercenaires libre de Kandorya. Il leurs expliqua que son projet est de fondé une seul et même cité qui aura son propre campement lors des foires! Une cité libre où chacun agit comme il le désire en respectant la vie en communauté. Ainsi la ville prend le nom de TRISTRAME. Petit cloitre d'Edenorya pouvant y apporter du conflit avec la guilde des marchands. Un système est mit en place, le conseil de la ville est dirigé par cinq personnes qui prennent les décisions et les choix pour tous! Chacun peut suggéré des choses à appliquer et le conseil tranches et applique. Mais un seul mot d'ordre réside: Liberté!


☩Le lien du sang☩

Lors de la grande foire Balian tombe gravement malade tout comme tout les dirigeants de Tristrame ainsi que les chefs des Rastors... Leurs corps est douloureux, leurs visages deviennent pâle et leurs toux deviennent des tâches de sang... La compagnie de Grand Griffe était dans l'obligation en plus de leurs contrats de trouver de l'aide au près des Rastors... Ceux qu'ils voyait comme ennemis à l'initié. Ensemble, ils sont parvenus à trouver un remède qui sauva les chefs mais qui les lia tous par le sang... Ils étaient maintenant tous frères.

☩Les renégats☩

Tristrame ne fut pas à l'abris de profiteur et ce fut la trahison d'un ancien Grand Griffe qui échauffa la ville. Baltor Sardin prêtre de l'unique assassine sauvagement associé par un groupe nommé la Cabale de Babius. Cette acte couta alors le prix du sang... Ouana gravement blessée par la tentative d'assassinat fut mis sous contrôle médical et l'ordre de tuer à vue les membres de la Cabale fut exécuté et surtout celui de retrouvé Baltor.

Le lendemain alors que Grand Griffe allait attaquer la cabale ce fut le cas contraire... Les membres riches de ce groupe paie les Rastors qui assiège Tristrame. Sur l'ordre de Balian toute la ville fuient par la poterne en sauvant également tout les trésors enfuient. Dès que la situation se calme, les morts dans la compagnie se font pleurer et Balian annonce à tout ses alliées que la tête d'un homme de la cabale coûte une pièce d'or!

La cabale est traqué et tué une a une... Et même par la suite de manière gratuite.


☩La faille de Kersis'kal☩

Ce fut malade et faible que Balian entra dans la faille sous les couleurs du vide. Il voulait explorer cette endroit qui n'était que selons les dires une terre de guerre. Mais quand "IL" parla, ses paroles fut une révélation pour Balian. "Les armes ne sont pas la solution"

Balian entra dans la faille et jetta son arme au sol. Désarmé, il avança. En face plusieurs personne voulaient l'agressé mais ils ne le faisaient pas voyant qu'aucune arme n'était dans ses mains ou à sa ceinture. Balian étudia se lieu et accumula également une quantité de magie qui lui permis de comprendre plusieurs langues. Son corps était également renforcé du moins plus que quand il n'était pas affaiblit par le mal qui le ronge.

C'est alors que Balian étudia chaque point, chaque symbole... Il prit le temps de tout retranscrire et déchiffrer... Il venait de comprendre l’énigme du lieu... Il confia la tâche plus tard à des personnes de le résoudre et grâce à ses recherches la solution fut trouvé.

☩Un titre nous suit toujours☩

Lors de la grande foire et malgré tout ce que vivait Balian, il fut invité par la Haute Baronne de la fédération. Elle lui proposa un accord afin d'obtenir l'armée de Grand Griffe ainsi que son arme de siège. L'accord était simple, si Balian offrait sa puissance militaire... Il serait en droit d'obtenir un fief pour sa compagnie et pourra également obtenir le titre de Baron de la fédération.

Il prit le temps de réfléchir et accepta. C'est ainsi qu'officiellement Grand Griffe fait partie de la fédération et à leur tête le Baron Balian Klade. Lui qui pourtant avait lâché son titre, celui-ci le rattrapait. Il fut accepté avec respect au sein de tout les barons et tous le reconnaissaient comme un égal.

☩Le renouveau☩

Au retour de la grande foire, dans le nouveau campement proche des ruines du nouveau fief de sa compagnie Balian déchargeait des caisses qui étaient là depuis un moment. Il tomba sur le journal intime d'athen, l'un des fondateurs de Grand Griffe.

Balian prit le temps de le lire et trouva en ce livre un renouveau. Grand Griffe à l'origine n'était pas une armée et encore moins une compagnie de mercenaire. C'était un groupe d'homme et de femme de races toutes différentes les unes des autres. Leurs objectifs étaient la chasse à la prime ou aux monstres. Après toute sa lecture, Balian expliqua son projet à ses hommes...

Grand Griffe reprendrait ce qu'elle était à l'origine et lâcherait le mercenariat, non pas entièrement car un peu d'argent pour quelques missions ne se refuse pas. Mais elle allait se spécialiser, assister Raven, un chasseur de monstre qui venait de rejoindre depuis peu la compagnie. Ils allaient ensemble œuvrer pour que ce renouveau se mette en place. Ainsi la compagnie cherche à obtenir le titre de Ligue des chasseurs de monstre.

☩Des retrouvailles et une malédiction☩

Alors que la compagnie Grand Griffe se loge à Archet, un village de leur fief le temps de la construction du château. Les invités pour le grand festin du nouvel an arrivent peu à peu... Les équipages pirate de la Cassandre ainsi qu'Aldurenath De Nivelle.

Balian les accueille donc avec joie et part à la traque d'une biche, lors de sa traque il tombe nez à nez avec Takoda Valyena affaiblit. Les retrouvailles ne dura que peu de temps avant qu'un loup garou rapide et puissant ne les attaquent... La bête mord Balian et griffe son ami qui prend la fuite pour alerter la compagnie dans le village. Balian fut retrouvé par ses hommes et soigné mais de par la morsure une malédiction le rongea.

Sa compagnie seul devait trouver le moyen de contrer cette malédiction, tandis que Balian lui se battait de l’intérieur avec la bête qui prenait parfois le dessus. Un matin, il prit violemment à la gorge le capitaine du Sainte Anne, l'un des navires de la Cassandre. Il fut mit au fer et isolé dans sa chambre. Des pactes démoniaque fut fait, des combats sanglant également, tout ça pour sauver leurs chefs.

Pour le rituel, il fallait comme ingrédients du sang de démon et pour l'obtenir un démon voulait le cœur d'un humain encore en vie. Les pirates et la compagnie dans l'urgence attrapa deux paysans et leurs prient le cœur. Balian entrant à ce moment dans la taverne constate les deux corps étendue et les deux cœur sur la table. Il sort sa lame et découpe les deux cœurs en morceau, il refusait de vivre sur le dos de deux paysans qui n'avait rien demandé.

Ainsi Raven se sacrifia et offra son cœur à la démone, un sacrifice venait d’être fait pour sauvé Balian mais également tout les innocents sous la menace de la malédiction. Bien que Raven soit revenu à la vie sans battement dans sa poitrine... Le rituel fut fait trop tard et Balian se transforma en loup garou... Il dut combattre ce mal pour ensuite reprendre sa forme humaine... Il était sauf grâce au courage de ses hommes et de ses alliées.

Balian accompagna le lendemain ses hommes au combat pour anéantir le maitre loup, celui qui était l'origine du mal. Alors que le combat est remporté une paysanne magicienne montre son vrai visage mais se fait capturer et juger... Balian demande alors qu'un vote soit fait... La mort ou la prison à vie. La femme ne fut pas tué mais emprisonné dans les geôles du grand château de la compagnie.

☩Citoyenneté de Vendavel☩

Entre le grand hiver et la foire, Balian s'occupa de trouver où logerai sa compagnie durant les prochains retour sur Edenorya. Ce fut avec un échange de lettre entre le régent de Vendavel et lui que tout se conclua. Balian venait de faire intégrer à Grand Griffe la ville franche. Il savait que c'était ainsi que le monde qu'il voulait bâtir pourrait perdurer. Un rassemblement de personnes, de races, de religions qui ensemble formeraient une force et une union. L'espoir de civilisation qu'avait Balian pouvait enfin se concrétiser et il ferait tout pour que Vendavel prospère. Lors de son arrivé dans la cité, il prit pour sa compagnie un quartier qu'il nomma Tristrame en l'honneur de ce que fut jadis son projet. Il y accueillit également les furies d'Hellvetie et un autre groupe de mercenaire libre à la bannière de sanglier. Balian fit alors ses vœux lors de la cérémonie du citoyen.


Voeux de citoyenneté:

Je jure devant la Régence, autorité élue et légitime de Vendavel, D’être le serviteur dévoué de ses aspirations, en lesquelles je reconnais le devenir de la cité, De toujours m’incliner devant les membres du Concile, représentants du peuple de Vendavel, De faire appliquer les lois et les décrets dans le strict respect de la Charte, œuvre éternelle d’unité, Je jure enfin de demeurer fidèle à l’honneur ! "

Auteur Balian Klade.


☩Une compagnie qui grandit☩

Grand Griffe fit retentir ses tambours de guerre, résonner ses lames, siffler ses flèches sous la direction de Balian Klade. La compagnie prit part à toute les batailles pour protéger ce qui reste d'espoir sur l'île de Kersiskal. Des piliers ont été fabriqué par magie et rituel afin de conserver l'empire Mulkesh qui attendait aux portes des terres d'Edenorya. A chaque assauts ennemis, Grand Griffe était là! Malgré son petit nombre la compagnie fit face à tout! Ils continuèrent alors à se faire connaitre et ce fut pas sans rien...

Même lorsque le Pacte de l'empire du Levant attaqua Vendavel, les hommes de Grand Griffe sont parvenu à maintenir l'ennemi devant les portes. Malgré que cette bataille fut perdu à cause d'une erreur diplomatique, sur le terrain celle-ci était gagné. Grand Griffe qui avait perdu son honneur et sa gloire de guerrier venait de la retrouver!

La compagnie fut remarquer lors de la destruction du dernier pilonne les Mulkesh allait venir. Balian réunit alors tout ses hommes et dans un discours ultime. Il a accompagne ses hommes sous le son des tambours de bataille. Balian était devenu à lui seul un emblème, une bannière et sa présence apportait courage à ses hommes, ses femmes, ses frères d'armes! La bataille d'union entre toute les forces colonial et les Mulkesh fut longue et difficile. Beaucoup de blessé mais aucun mort parmi ses hommes. Ensemble, ils parviennent alors à maintenir l'ennemi à jamais loin de cette terre qu'il protège.


☩Des sentiments perdus☩

Balian cherchait encore un moyen de sauver Raven, lui qui avait offert son coeur pour le sauver de la malédiction lycanthrope. Ce fut difficile presque aucun livre, aucune entité n'avait d'information sur les démons. Ce n'était que plus dur et le seul moyen pour avoir les informations était de ré-invoquer la démone. Il ne pouvait pas prendre ce risque sauf si... Si Raven finit par tomber dans un coma profond sur la plaine. Ausculté par les médecins de Vendavel, ils sont alors impuissant... Son cœur ne bât plus du moins... Il n'est plus ressentit mais il respire. C'est alors que des exorcistes de l'unique essai de comprendre le mal et détecte le lien avec la démone. Ils sont prêt à la détruire mais Raven risque de mourrir.

Balian refuse et demande alors à Nirvasita sa ritualiste de refaire le rituel pour que la démone revienne. Qu'ainsi, ils puissent lui demander ce qui se passe avec Raven. Le rituel se met alors en place, chacun des membres de Grand Griffe donne de leurs sang pour faire venir la démone... Elle est venu mais dans le corps de Raven et au travers de lui elle parle. Elle ne voulait pas repartir et pactisa alors avec Nirvasita... Si elle peut visiter ce monde durant vingt quatre heure, alors elle les fera venir dans son monde pour reprendre le coeur de Raven. La ritualiste accepta.

Une longue journée sans Raven et une nuit... La démone finit par arriver le lendemain heureuse de sa petite balade dans le monde des mortels et elle honora son pacte. La compagnie la suit alors vers un portail qui les conduis tout le monde dans les fins fond des limbes... Alors que chacun des membres passait les épreuves, les énigmes, qu'ils ressentaient les pires sentiments de leurs vies... Tristesse, colère. Ils arrivent enfin devant la démone qui fut étonné de tous les voir encore en vie. Elle accepta de donner le coeur de Raven en échange de quelque chose d'unique, d'une chose que toute la compagnie à besoin. Une chose que tout le groupe ne peu se passer... Alors que les propositions fusent... Balian s'avance et se met à genoux.

La seul chose qui unis ma compagnie est la Tranquillité d'un foyer et d'une vie... La Joie de se réunir après une bataille, autour d'un feu, d'une histoire ou d'un repas... La Tristesse de voir ses frères et sœurs mourir ou partir... Le Dégoût de ne pas être ensemble assez fort... La ColèreColère quand ceux autour de nous se déchirent alors qu'ensemble nous sommes toujours resté unis!... La Fureur de vaincre et toujours être plus fort!... La Peur d'un jour devoir se séparer soit par le voyage, soit par la mort... La Surprise de voir qu'ensemble nous sommes unis, qu'importe nos races, nos cultes ou nos raisons de vie...

Ainsi, tu as une liste de sept choses, qui font que nous sommes une famille et je peu encore continuer. Cette liste sont des sentiments, alors voilà ce qui compte le plus pour nous et voilà ce que moi! Balian Klade chef de Grand Griffe te donne... Pour que mon frère Raven puisse retrouver son coeur, sa vie d'autrefois.

{{{auteur}}}.


La démone accepta avec un sourire malsain... La compagnie désapprouva le choix de Balian mais ne purent rien faire, Balian se fit toucher par la Démone et elle absorba ses sentiments dans une douleur ultime du chevalier. Suite à cela, ils furent de retour dans le monde des vivants. Raven aussi bel et bien vivant avec en lui son coeur jadis sacrifié.

Pour Balian tout était que différent, il ne savait pas ce qui avait changé et ce fut quand la femme qu'il aimait. Une demi-elfe naine du nom de Narâg lui annonça qu'elle le quittait car il ne pouvait plus l'aimer...C'est à cet instant qu'il comprit, tout ce qu'il avait avant, tout disparue... Il se souvient de son défunt frère en Orya, sa compagnie, Vendavel... Tout mais rien ne le retenait. Mais il conserve une chose en lui son honneur, ses promesses et cela le grandit.

Balian ne peut plus avoir de sentiment, mais il les a connus! Il continuera de mener à bien la compagnie afin que tout les membres peuvent avoir les émotions que lui veut! Il veut que cette famille qu'est Grand Griffe continue de vivre au travers ses membres. Ce fut d'ailleur le cas lors de la cérémonie des dragons, les quatre c'étaient réunis avec les colons pour entendre chaque force en présence et voir si ils pouvaient être sauvé ou non.

Elhraen s’avança au centre et décrivit la compagnie... Balian ne pleurait pas mais il savait qu'il l'aurait fait car les paroles de sa seconde étaient belle et décrivaient parfaitement ce qu'était Grand Griffe.

Je suis Ehlraen et je représente la compagnie Grand Griffe. Je suis la conseillère du chef mais il est mon frère tout comme je suis sa sœur. Non aucun sang nous unis, je suis également sœur de chacun des membres de cette compagnie. Sœur de toutes les races qui la compose. Sœur de tout les cultes qui la compose. Que sommes nous? Nous sommes une famille, nous sommes tous unis malgré nos différences. Et notre unions à toujours démontrer qu'ensemble nous étions plus puissant! Qu'ensemble nous pouvions vaincre sans se déchirer... Nous avons fait face à de nombreux dylème, nous avons fait face à de nombreux danger! Mais malgré tout ça jamais notre famille c'est détruite! Jamais notre compagnie ne c'est pas relevé! Nous sommes Grand Griffe, nous sommes les chasseurs de monstre de Kandorya! Nous sommes tout! Nous sommes qu'un! Nous sommes un union! Nous sommes une famille! Nous sommes simplement Grand Griffe.
Auteur Elhraen.


Suite à ce discours et celui des autres forces en présence. Les dragons acceptèrent de sauver tout le monde. Negens frappa alors le sol et l'île entière se déplaça seul pour prendre la route vers un portail encore plus loin que le Maelstroms. Ehlraen quand à elle nouvelle capitaine du Trollpillon des mers le navire de Grand Griffe prit la mer et suivit l'île avec des membres de la compagnie qui s'y étaient engagés pour voguer sur les océans. Balian festoya avec ses hommes de la victoire.

1257

Balian fait parti de l'Ordre du Cristal, plus qu'un aspirant, il siège au Conseil du Cristal, planifiant les manoeuvres de l'Ordre et évaluant les aspirants chevaliers. (Korray Sahin)